Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pénurie de vaccins contre la grippe en Vendée et en Loire-Atlantique

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le vaccin contre la grippe saisonnière est en pénurie dans les officines de Vendée et de Loire-Atlantique. Mais "pas de panique" disent les pharmaciens, car de nouveaux stocks doivent être livrés dans les prochains jours.

Les pharmaciens de Vendée et de Loire-Atlantique n'ont quasiment plus de vaccins contre la grippe, comme ici à Vertou près de Nantes
Les pharmaciens de Vendée et de Loire-Atlantique n'ont quasiment plus de vaccins contre la grippe, comme ici à Vertou près de Nantes © Radio France - Boris Loumagne

Près de 80% des pharmacies n'ont plus de vaccins contre la grippe en Loire-Atlantique et en Vendée. Les stocks se sont envolés en quelques jours. Il faut dire que les pouvoirs publics avaient mis l'accent cette année sur l'importance de cette vaccination : en pleine période d'épidémie, les personnes fragiles doivent éviter de s'exposer à la grippe, en plus du coronavirus. Et puis, il faut également éviter de surcharger les hôpitaux.  Résultat : il n'y a plus de vaccins ou presque dans nos deux départements. 

Une situation inédite

"En quelques jours, les vaccins que l'on délivrait en un mois normalement ont disparu de nos stocks", a constaté Alain Guilleminot, pharmacien à La Planche et président de l'Union régionale des pharmaciens des Pays de la Loire. Selon ce professionnel, c'est une situation "inédite", d'autant que les pharmaciens ont délivré ces vaccins aux personnes prioritaires, celles munies de bons de prise en charge délivrés par l'Assurance maladie. Alors afin que la plupart des patients les plus fragiles obtiennent un vaccin, les pharmaciens se sont débrouillés tant bien que mal. "On a dit à nos patients fragiles que ça ne servait à rien de céder à la panique en venant dès le premier jour. On leur a donc mis des vaccins de côté pour qu'ils viennent les chercher plus tard", raconte Cédric, pharmacien à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu. 

Pas de panique !

De nouveaux stocks de vaccins arriveront dans les prochains jours, affirme Alain Guilleminot
De nouveaux stocks de vaccins arriveront dans les prochains jours, affirme Alain Guilleminot © Radio France - Boris Loumagne

Pour autant, il ne faut pas céder à la panique, affirment les pharmaciens. "C'est notre première livraison qui est partie. Mais les laboratoires nous ont assurés qu'une deuxième livraison allait se faire dès la fin de la semaine prochaine. Donc d'ici fin octobre début novembre les vaccins seront là", tempère Alain Guilleminot. Enfin, il faut ajouter que les mesures barrières mises en place contre le coronavirus empêchent également la propagation du virus de la grippe. Ainsi, cette année, en cette fin du mois d'octobre, l'épidémie de grippe saisonnière n'a pas encore commencé en France. Lors des années précédentes, la grippe saisonnière touchait entre 2 et 6 millions de personnes par an. Elle entraînait des dizaines de milliers de passages aux urgences et faisait 10.000 morts en moyenne dans le pays.

  • Grippe
Choix de la station

À venir dansDanssecondess