Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Périgueux : pas de surchauffe à l'hôpital pendant la canicule

mercredi 8 août 2018 à 16:47 Par Charles De Quillacq et Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Après une semaine de canicule, le service des urgences de Périgueux tire un bilan plutôt positif de la gestion de cet épisode de chaleur.

Hopital Perigueux
Hopital Perigueux © Radio France - Benjamin Fontaine

Périgueux, France

Dix-huit hôpitaux en tension en France à cause de la canicule. C'est en tout cas ce qu'à annoncé la ministre de la Santé Agnes Buzyn après cinq jours de vigilance orange. La chaleur partie, il est temps de faire un bilan de la gestion des services d'urgence.

300 dossiers par jour au centre d'appels du 15

A Périgueux, il n'y a pas eu de surmortalité à cause de cet épisode caniculaire, pas d'affluence supplémentaire non plus (une vingtaine de passages en plus en moyenne) assure-t-on du côté de l'hôpital. La prévention auprès des publics sensibles semble porter ses fruits et l'installation de climatisations dans les maisons de retraite joue aussi beaucoup. Les leçons de la canicule de 2003 ont été retenues.

Un secteur ne connait cependant pas de vacances, c'est celui des appels d'urgence. "Depuis le début du mois de juillet, le centre d'appels 15 a enregistré 25% d'appels supplémentaires, soit 300 dossiers à gérer chaque jour. Les régulateurs du Samu ont les yeux rivés sur leurs écrans toute la journée. "Tout appel doit être considéré, on fait tout pour le gérer au mieux," explique Sébastien. 

Deux fois plus d'heures de vol pour le Samu

La Dordogne attire les touristes, c'est ce qui explique cette augmentation des appels. Pendant l'été les médecins aussi prennent leurs vacances, un autre facteur pour justifier que le téléphone sonne plus souvent. Pour gérer ces "urgences", trois personnes sont présentes en permanence sur la plateforme. "On doit faire appel à des médecins intérimaires pour pouvoir assumer," assure Patrick Hilaire, médecin urgentiste. En juillet hélicoptère du Samu a lui effectué 65 heures de vol. Deux fois plus que pendant un mois normal.