Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences

Périgueux : une exposition photo pour changer le regard sur le cancer

mardi 12 mars 2019 à 17:39 Par Valérie Dejean, France Bleu Périgord

A la polyclinique Francheville de Périgueux, Gilles Vadin, passé par les services d'oncologie, a voulu changer le regard sur le cancer en photographiant les yeux des patients ou des soignants

Les regards de patients de la  polyclinique Francheville de Périgueux
Les regards de patients de la polyclinique Francheville de Périgueux - Gilles Vadin

Périgueux, Périgueux, Dordogne, France

Parce qu'un regard en dit parfois beaucoup, les couloirs du service oncologie de la polyclinique Francheville à Périgueux accueillent une exposition photo réalisée par un des patients du service. Gilles Vadin s'est attaché aux regard des patients, des soignants, des amis et des proches des malades, quatre vingt paires d'yeux en tout accompagnées de messages, de mots pour dire la douleur ou l'espoir. Pascale a bien voulu livrer son regard de combattante à l'objectif de Gilles Vadin, un regard que la maladie a changé: "oui, on regarde autrement la vie, de façon plus positive pour moi. Ça t'ouvre les yeux , on peut se battre . Mon regard est un regard de combattante.

Les yeux de Pascale sur les murs du service d'oncologie de la polyclinique Francheville - Aucun(e)
Les yeux de Pascale sur les murs du service d'oncologie de la polyclinique Francheville - Gilles Vadin

Changer le regard sur la maladie

Si Gilles Vadin a voulu capturer ces yeux, c 'est pour changer le regard sur la maladie. Au début de ma maladie, aux premières séances de chimiothérapie, votre système immunitaire est à plat. Donc on m'a dit, attention, protégez-vous, donc moi je me suis mis un masque et quand j'étais dans la rue, beaucoup de regards se sont tournés vers moi et ce n'était pas des regards positifs. Il a donc photographié vingt cinq patients très courageux selon Géraldine Fougère art-thérapeute: ce n'est pas évident d'être photographié à un moment où la maladie peut vous fatiguer, vous n'êtes pas au mieux de votre forme; donc c'est très très courageux. Ces regards qui en disent long ont réussi à ramener Gilles Vadin du côté des vivants .

Ça m'a donné la force d'avancer 

_Ça m'a donné la force d'avancer_, de continuer à me battre et surtout ça m'a montré qu'on n'est pas seul. Parce que quand on apprend qu'on a un cancer, c'est un gros coup de massue et là, on perd tout. Et en fait non, il y a la famille, les amis et grâce à la maladie voyez-vous, ça m'a permis de rencontrer de belles personnes. Après ces quatre vingts regards  bleus, verts, noirs marrons, assortis de commentaires et de messages de leurs propriétaires, l'exposition se termine par un miroir, où vous n'avez plus qu'à plonger les yeux, pour vous regarder bien en face.

Gilles Vadin, artiste photographe qui expose à la polyclinique Franchecville - Radio France
Gilles Vadin, artiste photographe qui expose à la polyclinique Franchecville © Radio France - Valérie Déjean

L'exposition est à voir au premier étage du service oncologie de la polyclinique Francheville jusqu'à la fin du mois d'avril.