Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

On peut désormais se faire vacciner contre la grippe chez son pharmacien dans les Hauts-de-France

lundi 8 octobre 2018 à 12:21 - Mis à jour le lundi 8 octobre 2018 à 20:13 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Nord

Le vaccin contre la grippe arrive dans les pharmacies. La grande nouveauté cette année dans les Hauts-de-France, c'est que les pharmaciens pourront réaliser la piqûre, en plus des médecins et des infirmiers.

La faculté de pharmacie de Lille a organisé des formations pour les responsables d'officine et les étudiants
La faculté de pharmacie de Lille a organisé des formations pour les responsables d'officine et les étudiants © Radio France - Stéphane Barbereau

Lille, France

Les 1.800 pharmaciens du Nord-Pas-de-Calais pourront vacciner contre la grippe. La campagne de vaccination a commencé ce samedi 6 octobre.  Les Hauts-de-France, avec l'Occitanie, rejoignent deux autres régions qui ont déjà expérimenté cette mesure l'année passée (Nouvelle Aquitaine et Rhône-Alpes-Auvergne) avant une généralisation à la France entière en 2019. L'objectif est d'augmenter la couverture vaccinale en France, comme l'explique David Alapini, le président régional de l'ordre des pharmaciens : 

C'est un challenge parce que le taux de couverture maximal a tendance à diminuer depuis plusieurs années alors que 14 000 personnes sont mortes de la grippe l'an passé

David Alapini, président de l'ordre des pharmaciens dans le Nord-Pas-de-Calais - Radio France
David Alapini, président de l'ordre des pharmaciens dans le Nord-Pas-de-Calais © Radio France - Stéphane Barbereau

Aujourd'hui, 46% des personnes qui devraient être vaccinées (les plus de 65 ans et les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, rénales, d'asthmes, qui ont suivi un traitement contre le cancer,...) ne le font pas. Dans les régions Nouvelle Aquitaine et Rhône-Alpes-Auvergne, 160 000 personnes ont été vaccinées l'an passé par leur pharmacien. Il n'y a pas de vaccination obligatoire contre la grippe mais, outre les populations à risque, il est conseillé à certains métiers sensibles de se faire vacciner. Anne Goffard est virologue

On conseille aux professionnels de santé, pompiers, policiers, et aux professeurs des écoles parce que s'ils sont tous malades en même temps, les enfants n'iront plus à l'école

500 pharmaciens déjà formés à la vaccination

D'ores et déjà, près de 500 pharmaciens et 200 étudiants en pharmacie ont été formés depuis le mois de juin. D'autres formations se dérouleront au cours du mois d'octobre. Cette campagne vaccinale est aussi l'occasion de rappeler l'importance des vaccins. Les personnes décédées récemment de la rougeole en France viennent rappeler qu'une baisse de vigilance peut entraîner le retour de virus que l'on pensait disparu comme l'explique Anne Goffard : 

En 2009, la rougeole avait quasiment disparu en France. Aujourd'hui, il y a des gens qui en meurent et c'est catastrophique

"Le taux de vaccination baisse alors que 14.000 personnes sont mortes de la grippe en France l'an passé" - David Alapini, ordre des pharmaciens. - Visactu
"Le taux de vaccination baisse alors que 14.000 personnes sont mortes de la grippe en France l'an passé" - David Alapini, ordre des pharmaciens. © Visactu -