Santé – Sciences

Philippe Meynard a bouclé son Tour à Vélo contre l'AVC en Nouvelle-Aquitaine

Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Gironde vendredi 28 octobre 2016 à 16:52

Philippe Meynard a terminé son Tour de la région à vélo à l'Hôtel de Région à Bordeaux
Philippe Meynard a terminé son Tour de la région à vélo à l'Hôtel de Région à Bordeaux © Radio France - Pauline Pennanec'h

Après deux semaines à sillonner la Nouvelle Aquitaine à vélo, Philippe Meynard a terminé son Tour à vélo "AVC, agissez !" à Bordeaux ce vendredi. Deux semaines de prévention à la force du mollet pour l'ancien maire de Barsac, victime d'un accident cérébral vasculaire en 2014.

Ce samedi 29 octobre sera la Journée mondiale contre l’AVC. En France, un accident cérébral vasculaire frappe une personne toutes les 4 minutes. En Nouvelle Aquitaine, ce sont deux personnes par heure qui sont touchées. Le porte parole de la campagne Philippe Meynard, ancien maire de Barsac et lui-même victime d'un AVC en 2014, a entrepris un tour de la Nouvelle-Aquitaine à vélo depuis le 14 octobre. Il est arrivé ce vendredi matin à l'Hôtel de Région à Bordeaux.

Philippe Meynard à l'Hôtel de Région, avec le Dr Rouanet, la conseillère régionale Françoise Jeanson et Michel Laforcarde, le directeur général de l'Agence Régionale de Santé - Radio France
Philippe Meynard à l'Hôtel de Région, avec le Dr Rouanet, la conseillère régionale Françoise Jeanson et Michel Laforcarde, le directeur général de l'Agence Régionale de Santé © Radio France - Pauline Pennanec'h

1.130 kilomètres de prévention en tricycle

Le Tour à Vélo "AVC, agissez !" a eu lieu dans 12 villes de la grande Région. Philippe Meynard a parcouru 1.130 kilomètres en tricycle électrique pour véhiculer un message, notamment dans les départements ruraux et vieillissants : "On s'est rendu compte que dans les départements ruraux de la Nouvelle-Aquitaine,on est confronté à un vieillissement de la population et les trois-quarts des AVC concernent les personnes qui ont plus de 65 ans. Le Tour, ça a été un moyen de faire passer des informations, de continuer d'expliquer quels sont les signes d'un AVC, ce qu'il convient de faire" explique-t-il.

Mon rôle, c'était de donner un visage humain à quelque chose qui fait peur, de montrer qu'en appelant le 15, on pouvait s'en sortir
— Philippe Meynard

"On est dans des départements où les personnes âgées sont isolées du système médical" raconte Philippe Meynard

Un message : appeler le 15 !

Dès l’apparition d’un des principaux symptômes de l’AVC, il reste 4 heures 30 aux médecins pour agir : "C'est quelqu'un qui brutalement a du mal à parler. Le deuxième signe, c'est la bouche de travers, et le troisième c'est une faiblesse du bras ou de la jambe" explique le Dr François Rouanet, neurologue au CHU de Bordeaux.

Quels sont les signes d'un AVC ? Le Dr Rouanet vous l'explique

En dix ans, on fait face à une augmentation de 20% des AVC chez les 25-30 ans : "L'explication principale c'est la consommation de tabac associée à la pilule chez les jeunes femmes. Le deuxième élément, c'est l'hygiène de vie globalement. C'est la variété de l'alimentation qui est importante" explique-t-il.

"Le nombre d'AVC chez les jeunes de moins de 40 ans augmente de 2% chaque année" explique le Dr Rouanet

Un Tour de France en 2017

Philippe Meynard n'en a pas terminé : il partira des Sables-d'olonne en bateau en mai 2017 pour sillonner La Rochelle, Royan, Pauillac et Bordeaux pour faire de la prévention contre l'AVC... Avant un Tour de France en septembre 2017 à vélo, toujours contre l'AVC mais aussi pour sensibiliser au don d'organes.

Partager sur :