Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : La mobilisation des habitants contre la fermeture de la maternité du Blanc dans l'Indre

Philippe Poutou du NPA sera à la maternité du Blanc ce dimanche

samedi 27 octobre 2018 à 16:18 Par Aurore Richard, France Bleu Berry et France Bleu Poitou

Le candidat du NPA aux présidentielles de 2012 et 2017, Philippe Poutou passera ce dimanche 28 octobre à la maternité du Blanc pour rencontrer les occupants.

Philippe Poutou va rencontrer les occupants de la maternité du Blanc.
Philippe Poutou va rencontrer les occupants de la maternité du Blanc. © Radio France - David Malle

Le Blanc, France

Ce dimanche 28 octobre, à midi, le porte-parole du Nouveau parti-anticapitaliste (NPA) Philippe Poutou sera présent à la maternité du Blanc. Benoît Hamon est quant à lui attendu ce lundi 29 octobre

Philippe Poutou doit rester une heure dans les locaux afin de rencontrer les occupants et "de prendre des nouvelles de leur combat qu'il connaît depuis plusieurs semaines et qu'il soutient", selon un communiqué de presse du NPA. 

Les occupants s'installent de mieux en mieux

La maternité est occupée depuis le vendredi 19 octobre par des membres du collectif "cpasdemainlaveille" et par des habitants du Blanc et des environs. Depuis plus d'une semaine, ils se relaient 24 h/24, ils reçoivent des délégations d'autres centres hospitaliers. 

La directrice de l'Agence Régionale de Santé, Anne Bouygard, souhaitent qu'ils quittent la maternité. Du côté des occupants, il en est hors de question. Ils ne partiront que s'ils obtiennent la mise en place d'une nouvelle commission d'expertise, une rencontre avec la ministre de la Santé et la ré-ouverture de la maternité.