Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : l'urgentiste et maire de la Garenne-Colombe est sceptique sur l'avis du Conseil scientifique

-
Par , France Bleu Paris

Invité de France Bleu Paris ce mardi matin, l'urgentiste Philipe Juvin et maire LR de La Garenne Colombe se dit sceptique vis-à-vis des recommandations du Conseil Scientifique. Il est par ailleurs favorable à l'obligation du port du masque et au dépistage dans les futurs clusters.

Philippe Juvin, chef des Urgences de l'hôpital Pompidou, maire LR de La Garenne Colombe et Pdt de la fédé. LR dans le 92
Philippe Juvin, chef des Urgences de l'hôpital Pompidou, maire LR de La Garenne Colombe et Pdt de la fédé. LR dans le 92 © Maxppp - Christophe Morin

Le Premier ministre présente ce mardi à 15H00 son plan pour faire redémarrer le pays par étapes à partir du 11 mai. Parmi les pistes évoquées, de cette première étape de déconfinement : le retour des élèves à l'école sur la base du volontariat, l'adaptation locale sous la houlette des maires, la réouverture des commerces sauf les cafés-restaurants et le masque obligatoire dans les transports en commun. 

Qu'en attendent justement les maires et professionnels de la santé ? Nous avons posé la question à celui qui a cette double casquette : Philipe Juvin, chef des Urgences de l'hôpital Pompidou à Paris et maire LR de La Garenne Colombe (réélu au premier tour). Il est également de le président de fédération LR dans les Hauts-de-Seine. 

Des masques pour toute la population et des dépistages systématiques

Il est "indispensable" de fournir à tous les Français "des masques de protection et d'être capable techniquement de dépister rapidement les clusters qui vont naître grâce aux tests et au tracking" explique Philipe Juvin, interviewé ce mardi matin sur France Bleu Paris. Il faudra également pouvoir "isoler physiquement ceux que l'on découvre positif dans des chambres d'hôtel pour ne pas infecter leur famille". 

Autre mesure fondamentale, dans les hôpitaux : "reconstituer les stocks qui sont vides actuellement et avoir des lits de réanimation suffisamment nombreux, ce qui n'est pas encore le cas". Nous tendons vers la décrue, mais ne l'avons pas encore atteinte ajoute Philippe Juvin.

Avis du Conseil scientifique sur le déconfinement : Philippe Juvin se dit perplexe 

Le retour des élèves à l'école est l'un des sujets les plus sensibles de cette phase de déconfinement. Le médecin et maire de La Garenne-Colombes avoue sa "perplexité" après avoir lu le rapport du Conseil scientifique. "Le Conseil scientifique écrit tellement de conditions, et quasiment inatteignables" concernant la reprise des cours qu'il donne l'impression d'être contre. "On a l'impression qu'il ne veut pas, en réalité, que l'on rouvre les écoles. On lit par exemple que les enfants d'une classe ne devront pas croiser les enfants d'une autre classe... Franchement, je ne sais pas très bien comment faire... Les cantines ne doivent pas être ouvertes et les enfants doivent manger dans leurs classes... C'est compliqué et je me demande si en réalité le Conseil scientifique ne nous fait pas passer le message qu'il ne faut pas ouvrir les écoles". 

Le maire LR de la Garenne-Colombes (92) prépare cette reprise scolaire "tous les jours" avec ses équipes, mais évoque une "mise en œuvre complexe" et attend d'en savoir d'avantage ce mardi après-midi, sur les annonces gouvernementales.

Il faut une reprise la plus totale des transports pour diluer le flux

Comment appréhender le déplacement dans les transports en commun, à partir du 11 mai ? "Une étude chinoise a montré que dans la région de Wuhan 24 % des clusters étaient dûes à des situations de promiscuitées dans le métro, le train et le bus" répond Le chef des Urgences de l'hôpital Pompidou à Paris, "donc oui, il faut que le masque soit obligatoire dans les transports. Quant à la distanciation sociale dans les transports en commun, elle n'est pas réaliste". Raison pour laquelle _"_il faut une reprise la plus totale des transports pour diluer le flux et le port du masque". "Le masque, le masque toujours le masque" martelle-t'il sur France Bleu Paris.

Le tocilizumab est un espoir

Le tocilizumab, médicament utilisé habituellement contre la polyarthrite rhumatoïde, et testé par l'APHP est un "espoir" selon le Philippe Juvin. "Utilisé auprès de patients qui n'étaient pas en réanimation, mais qui avaient un certain degré de gravité", il a le mérite d'exister estime-t'il. "C'est l'avantage : _il n'y a pas à l'inventer_. Il faut simplement que les autorités de santé, si elles sont persuadées, l'autorise pour cette pathologie. C'est la première fois que l'on a un médicament qui montre une certaine efficacité dans la maladie. Ca ne la guérit pas, mais si ça peut réduire le nombre de patients en réanimation, c'est très important. Car la grande anxiété des hôpitaux, c'est d'être capable à accueillir la deuxième vague : avoir suffisamment de place et de ne pas avoir à faire de choix".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess