Santé – Sciences

PHOTOS - La zoothérapie, de la tendresse et des clés pour comprendre le mal-être

Par Victoria Koussa, France Bleu Provence lundi 17 octobre 2016 à 7:01 Mis à jour le lundi 17 octobre 2016 à 8:20

Une pensionnaire de la maison de retraite Lou Cigalou à La Ciotat.
Une pensionnaire de la maison de retraite Lou Cigalou à La Ciotat. © Radio France - Victoria Koussa

C'est une nouvelle méthode qu'utilisent de plus en plus de thérapeutes : la présence d'animaux pour faire remonter des souvenirs douloureux ou difficiles à exprimer avec la parole. Reportage auprès des résidents de la maison de retraite Lou Cigalou à La Ciotat.

Ils sont une dizaine à fixer la table. Dessus, des cochons d'Inde, des lapins... Tous veulent les toucher, sauf quelques uns, plus sur la retenue.

Les résidents de la maison de retraite Lou Cigalou à La Ciotat attendent avec impatience la visite mensuelle de Charlotte Bourreli, une thérapeute qui travaille exclusivement avec des animaux de sa ferme thérapeutique.

Chiens, chats, canards, chèvres... et même cochons, ces boules de poil aident aussi les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et les enfants souffrant de troubles autistiques.

L'animal est un intermédiaire entre le thérapeute et le patient pour mieux comprendre sa pathologie, et pour une personne âgée, ses contrariétés.

Une vraie présence

Gérard et Jeanine, deux amis, adorent ce rendez-vous mensuel avec leurs copains à poil.  - Radio France
Gérard et Jeanine, deux amis, adorent ce rendez-vous mensuel avec leurs copains à poil. © Radio France - Victoria Koussa

Jeanne et Cochon après une rencontre émouvante. - Radio France
Jeanne et Cochon après une rencontre émouvante. © Radio France - Victoria Koussa

Gérard et un cochon d'Inde roux qui lui rappelle de nombreux souvenirs de jeunesse. - Radio France
Gérard et un cochon d'Inde roux qui lui rappelle de nombreux souvenirs de jeunesse. © Radio France - Victoria Koussa

Ficelle, la chèvre, en a fait rire plus d'un. - Radio France
Ficelle, la chèvre, en a fait rire plus d'un. © Radio France - Victoria Koussa

Une ferme thérapeutique à Aubagne

Charlotte Bourreli préside l'association Améa (Association de Médiation et d'Eveil par les animaux) qu'elle a crée il y a huit ans. Le 2 septembre dernier, après de nombreux mois à chercher le local adéquat à Aubagne, en pleine campagne, elle a ouvert une ferme thérapeutique où vivent une centaine d'animaux, des chiens, des ânes, des cochons, des lapins... Une bonne partie d'entre eux a été adoptée à la SPA.

Sur rendez-vous, des établissements spécialisés ou des particuliers peuvent venir les rencontrer et obtenir les conseils des spécialistes, notamment des enfants autistes qui ne trouvent pas de place dans certaines structures spécialisées.

Reportage auprès des résidents du Lou Cigalou à La Ciotat.

Partager sur :