Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Plan d'action dans les Ehpad : les agents de l'Indre plutôt sceptiques

mercredi 30 mai 2018 à 4:36 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

Les salariés des Ehpad de l'Indre restent assez réservés sur les premières mesures évoquées pour renforcer les effectifs dans les maisons de retraite.

Le secteur des Ehpad fait travailler quelques 500.000 personnes en France
Le secteur des Ehpad fait travailler quelques 500.000 personnes en France © Maxppp - Sébastien JARRY

Châteauroux, France

La Ministre de la Santé Agnès Buzyn doit détailler ce mercredi un plan d'action pour les Ehpad, les Etablissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes. Dans l'Indre, département rural, on sait que le sujet de la dépendance est sensible. De nombreux agents avaient manifesté lors des deux dernières journées d'action, en janvier et mars.

20.000 postes supplémentaires sur trois ans

Certaines mesures viennent à peine d'être dévoilées (430 millions d'euros sur trois ans, 20.000 postes supplémentaires équivalent temps plein, une infirmière de nuit dans chaque Ehpad...) mais le plan suscite déjà des réactions assez réservées chez les personnels des Ehpad de l'Indre que France Bleu Berry a pu rencontrer.

Je ne crois que ce que je vois"

"Je suis comme Saint-Thomas, je ne crois que ce que je vois, donc Madame Buzyn, à vous de travailler!", déclare Aurélie aide-soignante dans un Ehpad de Châteauroux. "L'argent de la journée de solidarité de 2004... Mr Raffarin... on l'attend encore". Elle ne croit plus vraiment aux promesses. "Je suis assez sceptique, 20.000 postes sur l'ensemble de la France, ça ne fait pas beaucoup".

Assurer la présence d'une infirmière de nuit dans chaque Ehpad ? Martine, aide soignante, se demande bien comment la mesure va pouvoir être appliquée. "Une infirmière par nuit ça reviendrait beaucoup trop cher aux établissements si elle est à 100% sur son poste... d'ailleurs c'est pour ça que ça ne se pratique pas !"

N'oublions pas les cuisiniers !"

Franck est cuisinier dans un Ehpad de Châteauroux. Il dit qu'en vingt ans, les conditions de travail n'ont cessé de se dégrader, y compris pour les personnels techniques. "Nous en cuisine on n'est plus que 15 pour faire 640 repas et on a des postes qui ne sont pas pourvus, un jour on aura un clash".  Aujourd'hui les métiers du secteur ont tellement une mauvaise image qu'il sera difficile de trouver des candidats, estiment ces salariés. 

Une nouvelle grève le 14 juin ?

 Patrice Le Bail, secrétaire général FO santé dans l'Indre  - Radio France
Patrice Le Bail, secrétaire général FO santé dans l'Indre © Radio France - Jonathan Landais

"C'est un premier pas, mais on n'a pas encore été totalement entendu, il faudrait 2 milliards d'euros pour avoir en France un agent par résident !" dit Patrice Le Bail, secrétaire général FO santé dans l'Indre lui-même psychologue en Ehpad aux Grands Chênes. Le syndicat FO attend de voir le détail du plan d'action de la Ministre ce mercredi, mais pourrait déjà annoncer une nouvelle journée d'action le jeudi 14 juin prochain.

"C'est un bon début mais le compte n'y est pas"