Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Plan hôpital" : un député LREM de Seine-Maritime lance une consultation des professionnels de santé

Le député LREM de Seine-Maritime, Damien Adam, a lancé ce lundi une consultation des professionnels de santé du département pour préparer le "plan massif d'investissement" annoncé pour l'hôpital.

Damien Adam, député LREM de Seine-Maritime.
Damien Adam, député LREM de Seine-Maritime. © Maxppp - Vincent Isore

"Pour que le plan massif annoncé par le président de la République soit à la hauteur de vos attentes" : c'est ainsi que le député LREM de Seine-Maritime, Damien Adam, présente la consultation qu'il a lancée ce lundi 18 mai 2020 à l'intention des professionnels de santé du département. "Quelles sont selon vous les quatre priorités qui doivent absolument faire partie du plan massif sur l’hôpital que doit présenter le gouvernement ?" interroge en préambule le député dans un formulaire à compléter en ligne. Suivent des questions sur les salaires, les investissements, la gouvernance de l'hôpital, etc. "Alors que le déconfinement a débuté et que l’épidémie de Covid-19 est à date en régression, il est temps de donner corps à l'engagement présidentiel concernant le “plan massif d’investissement et de revalorisation de l'ensemble des carrières” dans l’hôpital qui doit être présenté cet été pour une mise en œuvre dans les prochains mois." écrit le député dans un communiqué. 

Une journée de mobilisation ?

Plusieurs syndicats et collectifs hospitaliers, dont l'Amuf, la CGT et les collectifs Inter-hôpitaux et Inter-urgences estiment que les mesures annoncées pour l'instant, y compris la prime aux soignants de 500 à 1.500 euros, ne sont pas suffisantes. Ces organisations disent envisager une "journée nationale de mobilisation" pour la "mi-juin".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess