Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plérin : 30 cas de Covid-19 au club de foot après la qualification en Coupe de France

Après avoir fêté leur qualification en Coupe de France le dimanche 4 octobre, les membres du club de foot de Plérin dans les Côtes-d'Armor ont déchanté ! Les tests Covid-19 de 30 membres du club sont positifs. Certains d'entre eux travaillent pour la commune qui va devoir réorganiser ses services.

30 cas de Covid-19 ont été détectés au sein du club de foot de Plérin, dans les Côtes d'Armor
30 cas de Covid-19 ont été détectés au sein du club de foot de Plérin, dans les Côtes d'Armor © Maxppp - Lionel VADAM

Le maire de Plérin, dans les Côtes d'Armor, est un peu amer ce mercredi 14 octobre. Dans sa commune, le nombre de cas avérés ou de cas contacts au Covid-19 a fortement augmenté depuis la victoire de l'équipe sénior de football. C'était le dimanche 4 octobre, le FC Plérin est qualifié pour le 5e tour de la compétition, et "les gestes barrières ont sans doute été oubliés par ceux qui ont fêté cette belle victoire", explique Ronan Kerdraon. Neuf joueurs seniors ont été testés positifs la semaine suivante et à l'issue des tests sur 80 autres membres du club, 30 cas positifs avérés se sont ajoutés à la liste en ce début de semaine. Au total, il y une centaine de cas contacts dans la commune.

Un vrai casse-tête pour organiser les services municipaux

Parmi les cas positifs avérés, il y a des personnels de la commune, qui assurent l'accueil en périscolaire mais aussi l'accueil en centre de loisirs. "Il n'y a plus suffisamment de remplaçants pour assurer les services, avec le nombre de cas contacts qu'il faut maintenant dépister", ajoute l'élu. Les services de la cantine d'une école ne sont plus assurés jusque vendredi soir, et pour l'heure, la commune n'est pas certaine de pouvoir proposer un accueil en centre de loisirs pour les vacances scolaires de la Toussaint.  

Le maire lance un appel à la responsabilité de chacun

"Il faut vraiment faire preuve de vigilance quand on est en famille ou entre amis. Chacun doit être responsable !" lance l'élu qui rappelle aussi que ce nombre élevé de cas positifs dans sa commune "génère une certaine psychose".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess