Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Plus d'un millier de consultations depuis la création du centre périnatal à l'hôpital du Blanc

-
Par , France Bleu Berry

Inauguré en janvier à l'hôpital du Blanc, le centre périnatal remplace la maternité qui a fermé en juin 2018. Sur France Bleu Berry, la directrice du centre hospitalier est revenu sur les raisons de la fermeture de la maternité.

Le centre hospitalier du Blanc où se trouvait la maternité, fermée en octobre 2018
Le centre hospitalier du Blanc où se trouvait la maternité, fermée en octobre 2018 © Radio France - Jérôme Collin

Le Blanc, France

La directrice du centre hospitalier de Châteauroux-Le Blanc était l'invitée de France Bleu Berry, ce vendredi de 8h15 à 8h30 pour l'émission  " "Et si on en parlait" ? ". Evelyne Poupet a pris le temps de répondre aux questions des auditeurs afin de faire un premier bilan depuis la fermeture de la maternité. "Aujourd'hui, la fermeture serait encore la seule solution. C'est justifié essentiellement pour des raisons de sécurité, pour absence de démographie médicale", explique Evelyne Poupet. "Pour qu'une maternité fonctionne en toute sécurité, il nous faut un anesthésiste, un pédiatre et un gynécologue obstétricien. Or, ces conditions-là n'étaient plus réunies. _Ce n'était que des intérimaires, des remplaçants. La sécurité médicale n'était plus assurée_", justifie la directrice du centre hospitalier de Châteauroux-Le Blanc.

RÉÉCOUTEZ | Evelyne Poupet, directrice du centre hospitalier de Châteauroux-Le Blanc, invitée de France Bleu Berry

Une convention signée avec des hôtels pour prendre en charge les femmes enceintes

Depuis le 28 janvier 2019, un centre périnatal de proximité a pris le relais à l'hôpital du Blanc. "Nous avons 1 007 consultations. Ce qui fait 200 consultations par mois. La présence du gynécologue est bien réelle, une journée par semaine. Il y a deux nouveaux gynécologues récemment recrutés", détaille sur France Bleu Berry Evelyne Poupet. Le centre de périnatal n'est pas encore pleinement opérationnel mais il "le sera le plus rapidement possible".

Trois femmes ont accouché à domicile depuis la fermeture de la maternité du Blanc. La directrice de l'hôpital dit comprendre l'inquiétude des femmes enceintes. "C'est une vraie question qui nous a préoccupé dès le départ. Le risque zéro n'existe pas", reconnaît Evelyne Poupet. Les femmes doivent désormais accoucher à Châteauroux, à Poitiers ou à Châtellerault. "Nous avons passé des conventions avec des hôtels pour qu'une femme, _si elle a une angoisse et qu'elle veut se rendre sur la maternité qu'elle a choisi, elle a la possibilité de se rendre à l'hôtel et c'est l'hôpital qui prendra en charge_", dévoile-t-elle sur France Bleu Berry.

Evelyne Poupet lance un appel aux femmes dont la grossesse a débuté : "Il faut que les femmes se fassent connaître et viennent en consultation pour leur expliquer le parcours. Notre rôle est de sensibiliser dès le début de grossesse à ces distances pour anticiper au maximum les transports et le trajet", poursuit la directrice du centre hospitalier.

Un maintien des activités chirurgicales à l'hôpital du Blanc

La directrice du centre hospitalier a tenu à répondre au sujet des inquiétudes de fermeture progressive de plusieurs services dans l'hôpital du Blanc. "Je le réaffirme, il y a une volonté de la communauté médicale et de l'ARS de développer et consolider les activités chirurgicales du bassin blancois", tranche Evelyne Poupet. "Sur la pédiatrie, nous rassemblons l'ensemble des consultations sur une journée. Nous sommes en recrutement, mais même Châteauroux connaît des difficultés pour compléter son équipe de pédiatres", a-t-elle conclu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu