Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plus de 2000 cas Covid dans le bassin brestois : la situation se dégrade à la Cavale Blanche

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Dans un mail envoyé à ses équipes ce dimanche, le chef du service des réanimations au CHRU de Brest s'inquiète d'une dégradation de la situation sanitaire très rapide dans la métropole brestoise. Les lits en réanimation dans le Finistère sont presque tous remplis.

Le urgences de Brest (illustration)
Le urgences de Brest (illustration) © Radio France - Nicolas Olivier

C'est un message très inquiétant qu'a envoyé Jean-Marie Tonnelier, le chef du service des réanimations au CHRU de Brest, à ses équipes ce week-end et que France Bleu Breizh Izel a pu se procurer. Il y explique que la situation sanitaire dans le département s'est fortement dégradée au cours du week-end. On dénombrerait plus de 2000 cas positifs au sein même du bassin brestois. "Les réanimations du 29 se sont toutes remplies ce week-end", y écrit-il. 

Des évacuations sanitaires venues d'autres régions

Le CHRU de Brest va également devoir accueillir une douzaine de patients Covid issus d'autres régions au cours de la semaine. Il s'agit d'évacuations sanitaires par voie aérienne, rendues possibles grâce aux missions Morphée dirigées par l'armée de l'air.

Des opérations chirurgicales déprogrammées

Pour faire face à cet afflux de nouveaux patients, les services de la Cavale Blanche doivent se réorganiser. Tout d'abord, 40% à 60% des activités opératoires prévues cette semaine vont être déprogrammées en fonction de l'évolution de la pandémie dans le département cette semaine.

De même, certains services du centre hospitalier vont devoir transformer leurs lits en "lits Covid". Sont concernées les unités de soin continu, les unités d'activité gériatrique ainsi que la salle de surveillance post-interventionnelle.

Le chef du service réanimation souligne que "la situation est très mouvante". Celle-ci sera sera réévaluée quotidiennement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess