Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plus de 2.000 patients chaque jour au vaccinodrome de Toulouse, "une machine bien huilée"

-
Par , France Bleu Occitanie

Le vaccinodrome de Toulouse a désormais trouvé son "rythme de croisière" selon les soignants. Chaque jour, plus de 2000 injections de vaccin sont administrées dans les locaux de l'ancien hall 8 du parc des expositions. Focus sur la coordination et le travail de l'ombre des équipes.

Le vaccinodrome de Toulouse, illustration.
Le vaccinodrome de Toulouse, illustration. © Radio France - Marius Delaunay

Pompiers, médecins ou encore étudiants... Toutes les chaînes du milieu médical sont représentées au quotidien au vaccinodrome de Toulouse. Un centre qui fonctionne désormais sept jours sur sept, "à plein régime" même selon le docteur Jean-Philippe Durieu, chirurgien à la clinique Ambroise-Paré de Toulouse et coordinateur d'un réseau de volontaires, professionnels ou non, de plusieurs centaines de personnes. 

En rajoutant les pompiers, le SAMU ou encore les bénévoles venus d'autres horizons, la chaîne de solidarité ne se limite pas qu'aux seuls professionnels de santé. "On voit ici des étudiants infirmiers, en STAPS, ou même en sciences appliquées" nous confie Elie Serrano, le doyen de la faculté de médecine de Rangueil. "On voit venir des étudiants de toutes les universités toulousaines. Apprendre aux gens à travailler ensemble sur une même cause, c'est fabuleux". 

Plus d'une centaine de volontaires chaque jour 

Chaque jour, plus d'une centaine de personnes se relaient au vaccinodrome de Toulouse pour assurer la bonne tenue des opérations. Parmi eux, Enzo, étudiant en deuxième année de pharmacie à Toulouse, qui vient donner un coup de main sur son temps libre. "On a un contact direct avec les patients, et c'est vraiment génial de voir l'émerveillement de personnes âgées, même dans leur regard". 

Même regard attendri de ses collègues étudiants, comme Clémence, qui étudie la médecine. "Les journées ici sont très longues, mais très sympas. C'est un melting-pot, il y a plein de choses à raconter. Et puis il y a une vraie solidarité qui s'est installée".

Car au milieu des jeunes étudiants viennent aussi se mêler les autres générations de soignants qui ont plus d'expérience. Marie-Hélène, ancienne secrétaire médicale et bénévole au vaccinodrome, parle d'une ambiance studieuse, mais amicale. "Ici, tout le monde se tutoie. Que ce soit des médecins, des infirmiers ou autres, ça reste la même chose". 

Le vaccinodrome de Toulouse, illustration.
Le vaccinodrome de Toulouse, illustration. © Radio France - Marius Delaunay

"Une machine bien huilée"

Pour Alain Durand, président de l'ordre des chirurgiens-dentistes d'Occitanie, le vaccinodrome toulousain est un exemple en la matière. "C'est un patchwork de plusieurs professions qui fonctionne très bien et qui a l'habitude de travailler en interconnexion depuis des mois" assure-t-il.

"On voit que sur d'autres vaccinodromes, la gestion est plus compliquée. Ici, tout est cadré et préparé depuis longtemps. Chacun dans son secteur apporte sa pierre". Le centre toulousain a donc trouvé son "rythme de croisière" avec plus de 2.000 injections de vaccin par jour, un chiffre qui ne devrait plus augmenter désormais. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess