Santé – Sciences

Plus de 300 planètes vont pouvoir être nommées par le grand public

France Bleu mardi 22 juillet 2014 à 17:02

Les observations spatiales ont permis de découvrir 305 exoplanètes
Les observations spatiales ont permis de découvrir 305 exoplanètes © MaxPPP

Les internautes et les passionnés d'astronomie vont pouvoir inventer un nom pour pas moins de 305 planètes, dont la liste a été publiée par l'Union astronomique internationale. L'année prochaine, un vote permettra de nommer une partie d'entre elles.

Pour l'instant, elles s'appellent "Iota Draconis b" ou "Fomalhaut b" pour les plus poétiques , ou "HD 117207b" ou "OGLE-05-071L b" pour les autres. Bientôt, elles auront peut-être un nom à la manière de Jupiter ou Pluton, que l'on connaît bien : 305 exoplanètes (c'est-à-dire des planètes hors du système solaire) figurent sur une liste publiée par l'Union astronomique internationale (UAI), l'organisme mandaté pour nommer les planètes et les étoiles. 

Pour nommer ces nouvelles planètes, l'UAI a décidé de faire appel au grand public. Tous les internautes seront appelés à faire un choix de nom d'usage, à partir de mars 2015 pour une partie de ces planètes regroupés en systèmes appelés Exoworlds , chaque Exoworld étant composé d'au moins une étoile et une planète, découverts avant 2008.

Des noms faciles à prononcer

Mais dans un premier temps, la phase initiale de la procédure est réservée aux passionnés d'astronomies : ce sont les clubs et les associations d'astronomie, et eux seuls, qui pourront s'inscrire pour sélectionner, sur l'ensemble de la liste, une vingtaine ou une trentaine de systèmes à nommer, puis pour proposer des noms. Le public votera ensuite pour départager les noms proposés .

L'UAI a posé plusieurs règles pour donner un nom aux planètes : ce seront des noms de moins de 16 lettres, faciles à prononcer, qui ne ressembleront pas trop à ceux d'un objet spatial déjà existant, et qui ne sera pas celui d'un animal ou d'un humain . Les noms retenus seront connus en août 2015 : il s'agira bien de noms d'usage, le nom scientifique, lui, ne changera pas.