Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plusieurs cas d'intoxications alimentaires dans le Nord-Isère

-
Par , France Bleu Isère

L'Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes vient de transmettre un message d'information aux parents d'élèves après plusieurs cas de "troubles digestifs" chez des collégiens. Cela concerne les communes de Charantonay, Beauvoir-de-Marc, et Saint-Geroges d'Espéranche (Isère).

Message envoyé aux parents d'élèves le mardi 1er octobre soit une semaine après les premiers cas
Message envoyé aux parents d'élèves le mardi 1er octobre soit une semaine après les premiers cas © Radio France - Nina Valette

Depuis le lundi 23 septembre, l'Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes multiplie les prélèvements pour trouver la source de la contamination. Ce jour là, 50 malades, pris de vomissements et de fièvres ont été signalés au collège de Péranche à Saint-Georges d'Espéranche (Isère). 

L'Agence Régionale de Santé s'empare alors de l'affaire et fait des analyses.  C'est bien une salmonelle qui est responsable de la situation mais les analyses ne permettent pas de localiser la source de la contamination. 

Des laboratoires lancent l'alerte 

Trois jours plus tard, le 26 septembre, des laboratoires d'analyses médicales du nord du département signalent à l'ARS 17 nouveaux cas de salmonelles chez des enfants. Des jeunes qui vivent tous du côté de Charantonay, Beauvoir-de-Marc et Saint-Georges d'Espéranche, et qui sont scolarisés dans le secteur.  Plusieurs communes ont depuis signalé des absences d'élèves liées à des problèmes digestifs. 

Pour le moment, l'ARS avec l'aide de Santé publiques France et de la Direction Départementale de la Protection des Population, poursuit ses investigations et cherche la source de ces intoxications. Notamment auprès des "fournisseurs de denrées alimentaires et des personnes ayant été malades." L'analyse de l'eau potable n'a rien donné pour le moment. 

L'Agence régionale de santé recommande de bien cuire les aliments, d'éviter le lait cru, les produits fabriqués à base d’œuf non cuit comme la mayonnaise ou la mousse au chocolat, et surtout de se laver les mains. L'ARS rappelle également que ces symptômes _(_trouble gastro-intestinaux et fièvre) peuvent être aggravés chez les jeune enfants. Si vous avez un doute, il faut consulter un médecin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess