Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Poitiers : la meilleure protection c'est la vaccination

-
Par , France Bleu Poitou

Le village info vaccination fait étape ce lundi place Leclerc à Poitiers. Si la couverture vaccinale des habitants de la région a progressé ces dernières années, elle reste insuffisante pour certaines maladies et notamment la rougeole.

Le Village info Vaccination fait étape à Poitiers
Le Village info Vaccination fait étape à Poitiers © Radio France - Baudouin Calenge

Poitiers, France

Cette maladie qui avait quasiment disparu en France réapparait de manière inquiétante. Une première épidémie en 2008, une deuxième l'an dernier au cours de laquelle les deux principaux départements concernés ont été ceux de la Vienne et de la Gironde. En nouvelle Aquitaine, sur les 650 cas avérés. 130 ont nécessité une hospitalisation et une jeune femme a succombé. 

Un taux moyen de vaccination trop faible

Cette nouvelle épidémie a été rendue possible par le taux de vaccination bien trop faible. Il est de 77% en moyenne en Nouvelle Aquitaine et descend même en dessous des 70% en Deux sèvres. "Il faut atteindre 95% pour avoir une immunité suffisante pour la population, pour que le virus ne puisse circuler au sein d'une collectivité" explique le docteur France Roblot, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Poitiers 

La Vienne et Bordeaux, zones tests en Nouvelle Aquitaine

Pour améliorer encore le taux de vaccination, l'agence régionale de santé de Nouvelle Aquitaine a retenu deux territoires tests où il va accentuer la prévention. La métropole de Bordeaux et le département de la Vienne. L'ARS s'appuie sur tous ses partenaires et en priorité sur les CCAS et le conseil départemental. A cette occasion, le département va aussi faire la promotion du carnet de santé électronique "mon vaccin.net" pour favoriser le suivi vaccinale des habitants. Et si jamais vous n'avez plus souvenir de la date de votre dernier vaccin, sachez qu'il n'y aucun risque à se faire vacciner par précaution.