Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Polémique à Orléans autour de la maladie de Lyme

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Une soirée débat est organisée ce mercredi soir au cinéma des Carmes à Orléans sur la maladie de Lyme. Cet évènement, porté par une association de malades, aurait dû en fait avoir lieu la semaine dernière à la Médiathèque d'Orléans. Mais la mairie a préféré annuler jugeant le sujet trop polémique.

Photographie de tique dans un pré
Photographie de tique dans un pré © Maxppp - Julian Stratenschute

Orléans, France

Dans le cadre des Rendez vous Santé de la Ville d'Orléans, une conférence sur la maladie de Lyme avait été programmée pour le 15 mai dernier à la Médiathèque d'Orléans. Mais quelques mois avant, la mairie a préféré déprogrammer. La raison est toute simple, elle ne veut pas de polémique sur le sujet. 

Maladie chronique ou pas ?

C'est surtout le titre de la conférence qui a déplu à la mairie " Maladie chronique de Lyme : une évidence scientifique". Or, justement, il y a aujourd'hui encore un débat dans le monde médical sur les formes chroniques de la maladie. Certains médecins estiment qu'il n'y a pas de lien établi entre la maladie provoquée par des morsures de tiques et les souffrances de patients qui se plaignent de maux de tête, de perte de mémoire ou d'équilibre de façon chronique. Une récente enquête de Santé Publique France a même établi que moins de 10% des patients chez qui on suspecte la maladie de Lyme en seraient réellement atteints. Le sujet est donc extrêmement sensible !! Pour autant, la présidente de l'association loirétaine, Vaincre Lyme, ne s'attendait pas à ce que sa conférence soit déprogrammée par la mairie d'Orléans. " Je l'ai mal vécu" explique Armelle Cayuela. " C'est comme si on voulait faire taire les malades. Après le titre était peut être provocateur et encore !! Aux Etats Unis,  par exemple, il y a un rapport qui prouve qu'on est bien dans une maladie chronique. Sauf que ça en France, on ne veut pas l'entendre et les médecins surtout ne veulent pas se remettre en cause." 

Les explications de la Mairie d'Orléans 

A la mairie d'Orléans, on maintient que cette conférence d'abord programmée puis annulée, n'est pas dans l'esprit des Rendez vous Santé. " Diffuser des informations dont on n'est pas tout à faire sûr, entrer dans des polémiques plutôt que de construire, moi je dit non" se justifie l'adjoint délégué à la santé, Valmy Noumi. " Moi, je ne suis pas un spécialiste du problème et je ne veux pas qu'on donne une seule version des choses aux Orléanais". L'élu, qui se défend d'avoir subi des pressions, insiste quand même sur le fait " qu'on ne peut pas laisser dire n'importe quoi sur le sujet alors que justement le CHRO va peut être devenir un établissement de référence sur la maladie de Lyme". L'hôpital d'Orléans vient en effet de déposer un dossier dans ce sens auprès du ministère de la santé. 

" Le nouveau combat" de Richard Ramos 

Extrait du communiqué de presse de Richard Ramos - Radio France
Extrait du communiqué de presse de Richard Ramos © Radio France - Patricia Pourrz

En tous cas, suite à cet épisode, l'association Vaincre Lyme s'est tournée vers Richard Ramos. Le député modem du Loiret veut aider à faire reconnaître la maladie de Lyme et ses problèmes de prise en charge. " Mon nouveau combat" dit-il dans un communiqué à la presse. Il sera d'ailleurs ce mercredi soir à la soirée du cinéma des Carmes pour présenter une série de reportages sur des malades. Une démarche qui n'est peut être pas sans arrière pensée politique. Dans son invitation à la presse, il égratigne la mairie d'Orléans qui a été sans doute " trop fileuse" sur ce dossier de la maladie de Lyme. 

Cette soirée débat au Cinéma des Carmes débutera à 19 heures. Au programme : la projection d'un documentaire, " Quand les tiques attaquent" et une conférence débat avec le Professeur Christian Perronne, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales.