Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Polémique sur l'âge de Jeanne Calment : pourquoi son record de longévité est-il remis en question ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Provence

Selon des chercheurs russes, le record de longévité de la "doyenne de l'humanité" officiellement décédée à l'âge de 122 ans en 1997, serait une supercherie. Une thèse qui provoque une vive polémique dans la communauté scientifique. France Bleu fait le point.

Jeanne Calment en 1995
Jeanne Calment en 1995 © Maxppp -

La fille de Jeanne Calment a-t-elle usurpé son identité ? C'est en tout cas ce qu'affirme des chercheurs russes auteurs d'une enquête qui fait polémique et remet en cause le record de "la doyenne de l'humanité", officiellement décédée en 1997, à l'âge de 122 ans et 164 jours. 

Sur quoi s'appuie la théorie russe ?

Née le 21 février 1875, Jeanne Calment s'est éteinte le 4 août 1997, dans une maison de retraite d'Arles (Bouches-du-Rhône). Selon la version officielle, elle avait alors 122 ans et 164 jours, un record mondial de longévité tous sexes confondus, remis en cause par les Russes Nikolay Zak, mathématicien, et Valeri Novosselov, gérontologue.

S'appuyant sur des biographies, des interviews, des photos, des archives de la ville d'Arles et des témoignages, les deux chercheurs affirment que la fille de Jeanne Calment, Yvonne, aurait usurpé l'identité de sa mère. 

Dans l'enquête (en anglais) publiée en décembre sur le site ResearchGate, un réseau international pour chercheurs et scientifiques, Nikolay Zak présente 17 éléments pour appuyer sa thèse dont une copie de la carte d'identité de Jeanne Calment datant des années 1930. Sur ce document, la couleur des yeux (noirs), la taille (1,52 mètre) et la forme du front (bas) ne correspondent pas à celles de la doyenne française au cours de ses dernières années de vie. 

Rien de surprenant pour Valeri Novosselov, qui dirige la section gérontologique au sein de la Société des Naturalistes de Moscou. "En tant que médecin, j'ai toujours eu des doutes sur son âge. L'état de ses muscles était différent de celui des autres doyens. Elle se tenait assise sans aucun soutien. Elle n'avait aucun signe de démence", a-t-il expliqué à l'AFP.

D'après ces chercheurs, contrairement à ce que dit la version officielle, l'unique fille de Jeanne Calment, Yvonne, ne serait pas morte d'une pleurésie en 1934. C'est sa mère qui aurait succombé à la maladie. Yvonne aurait en réalité emprunté l'identité de Jeanne Calment, afin d'éviter de payer les droits de successions. C'est donc elle qui serait morte en 1997, à l'âge de 99 ans.

Pourquoi cette théorie russe est-elle contestée ?

"C’est un scénario à la Agatha Christie ou à la Conan Doyle", a réagi Michel Allard, gérontologue qui a participé à la validation de l’âge de Jeanne Calment, sur franceinfo, mardi. Selon lui, la famille Calment était "très connue" à Arles, "une famille de notable et d’un seul coup, hop, la fille aurait pris la place de la mère, mais dans une ville comme ça, c’est impossible."

Interrogé par l'AFP, le démographe et gérontologue français Jean-Marie Robine, qui a également participé à la validation par le Livre Guinness des records de l'âge de Jeanne Calment, assure n'avoir "jamais eu aucun doute sur l'authenticité des documents" de cette dernière. Il dénonce "un texte à charge, qui n'examine jamais les faits en faveur de l'authenticité de la longévité de Madame Calment." Une démarche "diffamatoire vis à vis de sa famille" d'après lui.

Cette théorie est "complètement impossible et invraisemblable" parce que Jeanne Calment était suivie "par de nombreux médecins" estime pour sa part Michel Vauzelle, maire d'Arles à l'époque de la mort de Jeanne Calment.

Contacté par Le Parisien, le Guinness Book dit effectuer "une vérification approfondie pour chaque record de vieillesse". "Elle est menée par une équipe d’experts en gérontologie. Ils ont été informés de la situation actuelle" a précisé le service communication de l'institution.

Jeanne Calment pourrait-elle être exhumée ?

Comment lever les doutes ? "On pourrait procéder à une exhumation des cadavres, mais il faudrait qu’un procureur de la République l’autorise ou le prescrive" a suggéré Michel Allard sur franceinfo. Une hypothèse peu probable selon le gérontologue. "Ça me semble très difficile. Pour quelle raison, la famille demanderait cela. Soit elle est au courant de la supercherie et donc ils ne vont pas demander l’exhumation, soit ils sont convaincus que c’est impossible, que c’est un scénario loufoque, donc ils ne vont pas demander non plus l’exhumation, en sachant que cela a été monté de toute pièce cette histoire."

Après la mort de Jeanne Calment, des scientifiques avaient déjà regretté qu'aucune autopsie ne soit menée pour expliquer la longévité exceptionnelle de celle qui, centenaire, se laissait aller à ses penchants pour le chocolat et le porto et se permettait une cigarette de temps en temps, avant que son état de santé ne se dégrade. Alimentant les doutes, Jeanne Calment avait ordonné de brûler une partie de ses archives photos quand elle est devenue célèbre, selon les chercheurs russes.

D'après Nicolas Brouard, directeur de recherche à l'Institut national d'études démographiques (INED) en France, seule une analyse des ADN mettra un point final à cette affaire. "L'idée d'usurpation d'identité (de Jeanne Calment par sa fille) avait déjà été envisagée par les validateurs et j'invitais régulièrement les démographes à conserver cette hypothèse" a-t-il expliqué à l'AFP.

"C'est bien que Nikolay Zak ait mené une recherche indépendante et sur le même terrain d'investigation. C'est un très bon travail et un argument en faveur de l'exhumation des corps de Jeanne et Yvonne Calment", a-t-il ajouté.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu