Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Pollution au plomb en Ile-de-France : action en justice d'une association citoyenne

mercredi 7 novembre 2018 à 5:01 Par Mélodie Pépin, France Bleu Paris et France Bleu

"Association Citoyenne" dépose ce mercredi un recours en référé liberté au tribunal administratif de Paris pour réclamer des mesures d'urgences et un dépistage infantile généralisé du saturnisme dans les communes polluées. Son président dénonce un "scandale sanitaire".

Une ancienne bouche d'épandage des eaux usées de Paris dans la Plaine de Carrière-sous-Poissy.
Une ancienne bouche d'épandage des eaux usées de Paris dans la Plaine de Carrière-sous-Poissy. © Radio France - Mélodie Pépin

Île-de-France, France

Il se bat contre la pollution au plomb dans les communes d'Ile-de-France, où ont été déversées les eaux usées de Paris pendant un siècle. Pascal Boury, président de l’association citoyenne AC, entame une action en justice ce mercredi pour réclamer un dépistage généralisé du saturnisme chez les enfants de moins de 6 ans, particulièrement exposés, qui vivent sur ces zones polluées dans le Val d'Oise et les Yvelines.

Il compte déposer un recours en référé liberté au tribunal administratif de Paris, un recours d'urgence car il estime qu'il y a atteinte au "droit à la vie" (article 2 de la convention européenne des droits de l'homme). Il met en cause la décision de l'Agence régionale de santé qui n'a pas jugé nécessaire de recourir à un dépistage généralisé malgré les taux de pollution au plomb "inacceptables" relevés dans 19 communes selon une synthèse sanitaire publiée le 15 octobre. Dépistage en revanche préconisé par Santé Publique France.

"La situation est hors de contrôle" - Pascal Boury

"Ne pas faire un dépistage systématique, c'est dire : Circulez! Y'a rien à voir", dénonce Pascal Boury, "la pollution est partout, en intérieur, avec les poussières et en extérieur". Selon lui, un dépistage révélerait des "centaines voire des milliers d'enfants contaminés" qui vivent en bordure de ces plaines, anciennement maraîchères. 

13 000 enfants de moins de 6 ans vivant dans ces zones pourraient être concernés par un dépistage généralisé. La contamination se fait par ingestion de la terre polluée, mais les symptômes peuvent passer inaperçus : fatigue, maux de tête, maux de ventre, anémie. "La situation est hors de contrôle" pour Pascal Boury qui dénonce un scandale sanitaire passé sous silence.  Il n'a pas grand espoir que la procédure judiciaire aboutisse mais il veut ainsi attirer l'attention et sensibiliser la population. Le juge a normalement 48h pour se prononcer.

Un projet de forêt sur la plaine polluée de Pierrelaye

Pascal Boury pousse par ailleurs un coup de gueule contre les projets à venir sur ces terres polluées. Dans son viseur, le projet "scandaleux" d'une forêt de 1 300 hectares sur la plaine de Pierrelaye (Val d'Oise). "Rendre accessible au public cette future forêt est hallucinant", ajoute le président de l'association citoyenne. 

Une réaction démesurée pour le maire de Pierrelaye, Michel Vallade, qui tient à défendre un projet environnemental de lutte contre le réchauffement climatique. "Oui les enfants pourront venir jouer dans cette forêt", ajoute l'édile, "mais je ne pense pas qu'ils prendront plaisir à avaler la terre même s'ils la mettent à la bouche, je crois plutôt que la réaction, c'est de la recracher". Michel Vallade rappelle également qu'en "42 ans" de mandature, "aucun cas de saturnisme ne lui a été signalé".