Santé – Sciences

VIDÉO - Pollution : le préfet de la Marne ne fait pas respecter ses propres mesures

Par Elodie Vergelati, France Bleu Champagne-Ardenne mercredi 25 janvier 2017 à 20:25

Le chantier de démolition du quartier Hamois à Vitry-le-François
Le chantier de démolition du quartier Hamois à Vitry-le-François © Radio France - Elodie Vergelati

Depuis ce lundi, dans la Marne, en vertu d'un arrêté préfectoral, les chantiers de démolition doivent être arrosés pour ne pas aggraver la pollution aux poussières fines. Mais le préfet n'a pas fait respecter cette mesure sur un chantier de Vitry-le-François où il s'est rendu en personne.

A cause de l'épisode de pollution aux poussières fines qui frappe la Marne depuis plusieurs jours, les chantiers de démolition doivent être obligatoirement arrosés. Les jets d'eau projetés au-dessus des immeubles détruits permettent de limiter la dispersion des poussières. Le préfet de la Marne l'a ordonné dans un arrêté entré en vigueur ce lundi. Sauf qu'il ne fait pas respecter ses propres mesures, a constaté France Bleu Champagne-Ardenne.

La poussière entre dans le nez, la bouche, les yeux

Depuis deux jours, il n'y a pas d'arrosage sur le chantier du quartier du Hamois de Vitry-le-François. Le quartier est en pleine rénovation. Un premier immeuble a commencé à être détruit. Le premier sur une série de 11 bâtiments qui seront démolis tout au long de l'année. Et on l'a constaté sur place ce mercredi, le chantier pollue l'atmosphère. La destruction dégage beaucoup de poussière. En deux minutes, les particules entrent dans le nez, la bouche, les yeux. L' air devient très vite irrespirable.

Le préfet de la Marne a visité le chantier

Le plus étonnant, c'est que le préfet de la Marne, Denis Conus, a visité en personne le chantier de Vitry-le-François ce mardi, en présence de la presse, à l'occasion du lancement des travaux de destruction. Ce jour-là non plus, le chantier n'était pas arrosé, comme nous l'a confirmé au téléphone le maire de Vitry-le-François, Jean-Pierre Bouquet, qui était présent. Le préfet ne s'est pas étonné de l'absence d'arrosage. Il avait pourtant signé son arrêté le rendant obligatoire, 48 heures auparavant.

Arrêté préfectoral rendant obligatoire l'arrosage des chantiers de démolition dans la Marne - Radio France
Arrêté préfectoral rendant obligatoire l'arrosage des chantiers de démolition dans la Marne © Radio France - Elodie Vergelati

L' argument de la météo : trop froid pour arroser

Alors comment justifier cette absence d'arrosage du chantier, pourtant obligatoire? Le chef du chantier, rencontré ce mercredi, répond que les ouvriers ont arrosé l'immeuble plusieurs jours avant le début de la démolition. Mais ils n'ont rien fait le jour J : "Il faisait trop froid, les tuyaux d'eau auraient gelé", explique-t-il. "De toute façon, la poussière est très limitée", ajoute-t-il, ce qui ne correspond pas à ce que nous avons vu sur place.

Même argumentaire du côté de la préfecture de la Marne, jointe par téléphone. Le service de la communication explique que les conditions météo n'étaient pas bonnes ce mardi, jour du début de la démolition, pour arroser le chantier. Reste que ce mercredi, les températures étaient en hausse à Vitry-le-François, et on n'a vu nulle part d'arrosage sur le chantier...