Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en France : quelles villes imposent le port du masque en extérieur ?

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu
France

Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos depuis le 20 juillet partout en France, mais certaines communes vont plus loin. Elles le rendent obligatoire même dans les rues.

Passants portant le masque à Laval (Mayenne), le 18 juillet 2020 (illustration).
Passants portant le masque à Laval (Mayenne), le 18 juillet 2020 (illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN/Guillaume Georges

Magasins de vente, centres commerciaux, marchés couverts ou encore administrations : depuis le 20 juillet, il faut porter obligatoirement un masque dans les lieux publics clos. Alors que la France connaît une légère reprise de l'épidémie de coronavirus, notamment en Mayenne et en Île-de-France, certaines communes françaises vont plus loin. France Bleu fait le point sur ces villes qui imposent le port du masque y compris en plein air, dans les rues.

Dans le Grand Ouest

69 villes concernées en Mayenne 

En Mayenne, où la situation sanitaire préoccupe les autorités, le port du masque est obligatoire pour les personnes âgées de 11 ans et plus dans les centres-villes de 69 villes à partir du lundi 3 août. La mesure était déjà en vigueur dans quatre communes du département.

Plusieurs villes masquées en Bretagne

À Concarneau, dans le Finistère, le masque est désormais obligatoire dans la ville-close. Un arrêté municipal impose depuis le 21 juillet le masque à tous, dès 11 ans, de 10 heures à 22 heures, "dans l'ensemble des rues de la ville close, les remparts, le Petit-Château, la place Saint-Guénolé, le Carré des Larrons".

À Saint-Brieuc, dans les Côtes-d'Armor, la municipalité a choisi de prendre des dispositions supplémentaires en imposant le port du masque dans les rues de l'hypercentre. A Dinan le port du masque n'est pas obligatoire mais la question fait débat. La préfecture des Côtes-d'Amor a par ailleurs pris un arrêté le 20 juillet pour rendre le port du masque obligatoire sur les marchés dans 70 communes. 

À Quiberon, dans le Morbihan, aussi, le maire a décidé de rendre le port du masque obligatoire sur plusieurs axes de la ville : l’axe Gare SNCF/Gare Maritime et le Boulevard Chanard/Gare maritime. La ville est considérée comme un foyer épidémique depuis la découverte de cinq cas positifs au coronavirus. "La densité de population dans le centre-ville impose ce port du masque. C'est nécessaire si nous voulons que la saison se termine bien", explique le maire Patrick Leroux.

À Saint-Malo, le masque est obligatoire dans la ville intra-muros et sur les remparts jusqu'au 30 août. Un crieur de rue expliquera la mesure à la population, en déambulant dans la ville.

A Quimper, le port du masque est obligatoire dans le centre-ville jusqu'à la fin du mois d'août. La mesure est valable tous les jours du mois d'août, de 9h à 19h.

Certaines rues avec le masque à La Turballe

Devant l'afflux touristique cet été et pour lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19, le maire de La Turballe va rendre obligatoire le port du masque dans certaines rues de la ville. L'arrêté doit concerner la période du 1er au 31 août.

En Normandie

Certaines zones concernées à Cabourg et Caen

À Cabourg, depuis le 28 juillet, le masque est obligatoire dans certaines rues, dont la très fréquentée avenue de la Mer et dans les rues commerçantes adjacentes. Une obligation de 7h à 23h à partir de 11 ans. Le maire de Caen a lui aussi obligé à porter le masque sur les marchés de la ville.

Les visiteurs du Mont-Saint-Michel masqués

Depuis le 22 juillet et jusqu'au 30 septembre, le port du masque est aussi obligatoire pour les visiteurs du Mont-Saint-Michel. Cela concerne toutes les personnes de plus de 11 ans, entre 10h et 18h. Une mesure qui avait déjà été prise lors des ponts du mois de mai. L'objectif est de "garantir la sécurité des visiteurs, des habitants et des personnes travaillant sur le Mont". Le port du masque est également obligatoire dans les navettes depuis les parkings, ainsi que dans les lieux clos : sites de visite, commerces, lieux de culte comme l'abbaye.

Quatre villes du littoral concernées

En raison de l'épidémie de coronavirus, les maires de Mers-les-Bains (à la limite entre Normandie et Hauts-de-France), Eu et Le Tréport ont conjointement décidé de rendre obligatoire le port du masque sur l’ensemble des marchés des trois communes, ainsi que lors des événements à forte affluence organisés sur les communes à partir de ce vendredi 31 juillet.

La ville d'Etretat a également imposé le port du masque dans le centre-ville et sur la promenade le long de la côte.

Les marchés d'Yvetot masqué

A compter de ce samedi, le port du masque sera obligatoire sur les marchés de la commune d'Yvetot. Le maire de la commune a constaté un "relâchement" et veut prendre des précautions. Une obligation qui vaut autant pour les marchands que pour les clients.

Dans le Sud-Ouest

Masque obligatoire dans certains secteurs de La Rochelle

À La Rochelle, le maire avait annoncé que le port du masque allait être obligatoire dans certains secteurs du centre-ville, en plus des commerces et centres commerciaux. Ce sont surtout les secteurs du Vieux-Port et de l'hyper centre de la ville. Les rues concernées par ce port obligatoire ont été dévoilées le 21 juillet

Le maire précise que l'obligation commence par une première phase de pédagogie mais des sanctions pourront être appliquées dès le début du mois d'août en cas de non-respect du dispositif. Cette obligation court jusqu'au 31 août.

Bayonne et Biarritz vont imposer le masque

À Bayonne, le maire de la commune Jean-René Etchegaray annonce ce lundi 3 août que le port du masque allait être obligatoire à l'extérieur, notamment dans le centre-ville. La mesure sera adoptée en milieu de semaine, à partir de mercredi probablement. L'arrêté municipal a été signé ce lundi.

À Biarritz, le port du masque est obligatoire depuis ce lundi 3 août à l'extérieur, dans l'hyper-centre ville. Et toutes les plages de la ville vont être fermées la nuit, entre 22h et 6h du matin. La mesure rentrera en application à partir de ce mardi 4 août.  

Ciboure, Anglet et Saint-Jean-de-Luz sont également concernés soumis à cette obligation de porter le masque dans certaines zones définies par arrêté préfectoral.

Sur la côte landaise

Dans les Landes, ce sont les villes de la côte qui prennent des mesures. Soorts-Hossegor annonce le port du masque obligatoire dans certaines rues du centre-ville et sur le front de mer. L'arrêté municipal prend effet ce mercredi 5 août et est valable jusqu'au 17 août. Les stations balnéaires landaises voient leur population croître énormément pendant l'été. Ainsi, Mimizan et Biscarosse ont également pris des mesures pour imposer le masque.

Dans le Périgord, marchés masqués à Sarlat

En Dordogne, le maire de Sarlat prend un arrêté ce mercredi 5 août pour rendre le masque obligatoire sur les marchés de la ville le mercredi et le samedi et pendant la braderie nocturne du jeudi dans le secteur sauvegardé.

À Toulouse, la préfecture a annoncé le masque obligatoire dès mercredi 5 août, dans certains lieux publics : les rues les plus fréquentées, et sur certaines plages horaires, et sur les marchés de plein vent de Haute-Garonne.

Le masque obligatoire à Orléans et à Tours

À Orléans, deux arrêtés municipaux ont été publiés le 30 juillet pour rendre obligatoire le port du masque sur les bords de Loire entre 21h et 6h le lendemain matin ainsi que sur les marchés. La mesure s'applique dès le 31 juillet et court jusqu'au 30 septembre prochain.

A Tours, face à la hausse du nombre de cas de Covid 19, la préfecture d'Indre-et-Loire et la mairie ont décidé de rendre le port du masque obligatoire dans l'hyper-centre de la ville. Il sera imposé notamment sur les bords de Loire, tous les soirs, à partir de vendredi 7 août à 18 heures et jusqu'au lever du soleil.

La ville d'Amboise a également décidé de rendre le port du masque obligatoire dès vendredi 7 août dans trois rues de l'hypercentre : les rues Nationale et Victor Hugo, ainsi que la place Michel Debré. Si la municipalité souhaite privilégier un temps d'adaptation et de pédagogie pour les premières journées, l'amende prévue sera ensuite de 38 euros.

Sur la Côte d'Azur et dans le Sud-Est

Nice, elle aussi, masquée

Le maire de Nice Christian Estrosi avait demandé ce vendredi au préfet de prendre un arrêté pour rendre le masque obligatoire dans certains secteurs de la ville. La mesure est désormais obligatoire depuis ce lundi 3 août, grâce à un arrêté municipal publié ce dimanche soir. Cela concerne des secteurs très fréquentés et touristiques comme la Promenade des Anglais, le périmètre du quai des États-Unis, le Vieux-Nice ou encore la place Masséna.

Carpentras impose le masque sur les marchés

Il faudra désormais faire ses achats masqués. La ville de Carpentras (Vaucuse) impose depuis le 24 juillet le port du masque sur les marchés de la ville et lors de la brocante du dimanche. Le maire estime que les lieux sont bondés, même en plein air et que les distances de sécurité ne peuvent plus être respectées. La ville d'Argelès-sur-mer a aussi pris un arrêté du même genre.

Avec le masque dans les rues piétonnes du Grau-du-Roi

Au Grau-du-Roi, dans le Gard, le maire a décidé de prendre un arrêté pour rendre le masque obligatoire dans les rues piétonnes de la station balnéaire. "Les gestes barrières ne sont pas non plus respectés. C'était nécessaire de prendre cet arrêté qui sera limité dans l'espace et dans le temps", avait justifié Robert Crauste lors du dernier conseil municipal le 16 juillet. Le masque est donc obligatoire dans les rues piétonnes depuis le 18 juillet dernier, en plus des lieux publics clos.

Dans le Gard toujours, le port du masque est obligatoire sur les marchés de Vauvert depuis le 29 juillet. La mesure s'applique jusqu'au 25 août pour les marchés nocturnes du mardi et jusqu'au 30 septembre pour les marchés des mercredis et samedis.

En Auvergne Rhône-Alpes

Marchés masqués partout en Haute-Savoie et dans plusieurs villes de Savoie

En Haute-Savoie, depuis ce mardi 4 août, le port du masque est obligatoire pendant un mois dans tous les rassemblements et tous les lieux en plein-air, comme les marchés, les brocantes ou les vides-greniers. La préfecture a pris cette décision,"compte tenu de l'évolution de la situation épidémique dans le département". En Haute-Savoie, en effet, le taux d'incidence du nouveau coronavirus est le quatrième plus élevé de France métropolitaine.

La veille déjà, plusieurs villes comme Annecy, Megève, Chamonix, ou encore Annemasse et Thonon-les-Bains, avaient interdit de se déplacer dans les marchés ou les centre-villes sans porter un masque.

Même chose à Albertville, en Savoie, où la mesure est entrée en vigueur le 31 juillet. Tous les marchés de la ville ont concernés, les foires également. 

Masque sur les marchés de Crest

A partir de ce samedi 1er août et jusqu'à la fin du mois de septembre, le port du masque sera obligatoire sur les marchés et brocantes de Crest, dans la Drôme. Le maire, Hervé Mariton, a pris cette décision après trois nouveaux cas de Covid-19 sur sa commune. À Aubenas, en Ardèche, le masque est lui aussi obligatoire sur les marchés.

Les Hauts-de-France

La métropole lilloise masquée

Devant une recrudescence des cas de coronavirus dans le département du Nord, le préfet impose le port du masque dans les lieux publics de la métropole lilloise à partir de ce lundi 3 août.

Les zones piétonnes, les espaces de plein air, les zones où la vitesse est limitée à 20km/h, les galeries commerciales et leurs parkings, les marchés publics de plein air, les espaces verts en ville et les abords des cours d'eau sont concernés, comme les terrasses des bars, quand on ne consomme pas. Ce concerne aussi les sportifs, qui vont courir dans les espaces verts de la ville. 

Toutes les rues dans lesquelles le masque deviendra obligatoire doivent encore être définies. 

La sanction, si on ne porte pas de masque dans ces zones, sera une contravention de 135 euros.

Masque obligatoire sur les marchés de Valenciennes

Le masque sera obligatoire sur les marchés valenciennois, dès ce samedi 1er août. La ville l'annonce ce vendredi, "des contrôles de la police seront effectués." La municipalité n'exclut pas une nouvelle fermeture des marchés et des commerces, en cas de rebond des cas de Covid-19.

Les grands événements ciblés à Abbeville

A Abbeville (Somme), le maire va rendre obligatoire le port du masque lors des grands rassemblements. Un arrêté municipal est en train d'être rédigé. Cela devrait concerner l'opération Abbeville plage, la foire de la Madeleine, et le feu d'artifice du 31 juillet. Le maire réfléchit aussi à imposer cette règle sur les marchés de la ville.

Les marchés masqués au Touquet

La ville du Touquet a décidé de renforcer ses mesures de sécurité sanitaire. Pour aller faire ses courses sur le marché de la ville, depuis le samedi 25 juillet, il faut porter son masque, même dans les espaces situés à l'extérieur. Dès le 1er août, il faudra aussi porter un masque "dans le cœur de ville", notamment la rue Saint-Jean annonce la mairie dans un arrêté municipal.

Masqués aussi à Fort-Mahon

Le maire de Fort-Mahon, Alain Baillet, rend le port du masque obligatoire, en extérieur, au-delà du marché de la commune. A partir de ce samedi 1er août, Il faudra se couvrir le visage sur une partie de l'avenue de la Plage, de la place de Paris jusqu'au bout de l'avenue au niveau de l'esplanade qui mène à la plage.

Dans la région Grand-Est

A Épinal, le port d’un masque est désormais obligatoire "pour toute personne de plus de 11 ans sur tous les marchés et lors des rassemblements publics de forte affluence organisés sur l’espace public". Le masque, déjà obligatoire au marché couvert du centre-ville, s’impose donc aussi sur les marchés de plein air

Toujours dans les Vosges, la mairie de Gérardmer a rendu obligatoire le port du masque sur les marchés extérieurs de la commune. Elle se réserve la possibilité d'élargir cette obligation aux bords du lac et dans les rues piétonnes si elle observe le non-respect des gestes barrières.

La mairie de Florange a pris le week-end du 1er août un arrêté municipal pour imposer le port du masque dans les parcs et jardins de la commune, uniquement lorsqu'on se déplace, et entre 12 heures et 20 heures. C'est la première commune de Moselle à décider de ce type de mesures.

En région parisienne

Sceaux veut aussi aller plus loin

À Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, le maire Philippe Laurent souhaite lui aussi aller plus loin. Il veut rendre rendre obligatoire le port du masque dans les rues du centre-ville. "Il faudrait laisser la possibilité aux maires, évidemment sous le contrôle du préfet, de prendre des arrêtés dans les lieux où il y a une concentration de personnes très importante. En Bretagne, certains préfets ont pris des arrêtés pour obliger les gens à porter un masque, y compris à l'extérieur, dans les marchés où l'on est en réalité pas très loin des caractéristiques d'un espace clos", a-t-il dit sur France Bleu Paris le 20 juillet. Il avait été l'un des premiers élus à rendre le port du masque obligatoire dans l'espace public. Mais la justice avait finalement retoqué son arrêté et mi-avril, le Conseil d'Etat avait entériné cette décision en rejetant l'appel du maire de Sceaux.

Paris élabore une liste de lieux

C’était une volonté de la maire Anne Hidalgo, la préfecture de police de Paris le valide. Le port du masque en extérieur va devenir obligatoire "dans certains espaces publics extérieurs à forte fréquentation" de la capitale a tweeté la préfecture ce mardi soir. La liste de ces lieux est en train d’être élaboré avec les services de la ville. Cette obligation pourrait être très rapide. 48h, ou 72h.

En Corse

A compter de ce mercredi 5 août et jusqu’au 31 aout, un arrêté municipal oblige au port du masque dans certaines rues de Bonifacio. Ce sont les rues étroites et très fréquentés de la haute ville ainsi que les quais de la marine qui sont concernés par cette mesure. C'est la première ville corse concernée par ce type de mesures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess