Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Pour le "Duoday", une Mayennaise en situation de handicap a suivi une formation dans un EHPAD

-
Par , France Bleu Mayenne

Pôle Emploi a remis en place son opération "Duoday" ce jeudi 16 mai. Un professionnel volontaire forme le temps d'une journée, une personne en situation de handicap. France Bleu Mayenne a suivi l'un des 17 binômes de la Mayenne : Véronique et Stéphanie, aide-soignante dans un EHPAD.

Véronique a été diagnostiquée agoraphobe il y a trois ans. Elle a dû quitter son poste dans un magasin.
Véronique a été diagnostiquée agoraphobe il y a trois ans. Elle a dû quitter son poste dans un magasin. © Radio France - Aurore Richard

Saint-Pierre-des-Nids, France

C'était la 2ème édition de l'opération "Duoday" ce jeudi 16 mai. "Duoday", c'est une journée de formation en duo, entre une personne en situation de handicap et un professionnel volontaire. Elle est organisée avec Pôle Emploi dans toute la France et on comptait 17 binômes chez nous, en Mayenne. Plusieurs entreprises ont joué le jeu : du transport de personnes handicapées, à des postes administratifs. 

Il y avait par exemple Véronique, en formation avec Stéphanie dans l'EHPAD Casteran, à Saint Pierre des Nids dans l'Est Mayennais. L'élève du jour a d'abord été initiée au nettoyage des locaux, au soin des patients et aussi, au service des repas. Stéphanie lui a par exemple conseillé d'aller voir les résidents, de les questionner sur le menu pour tester leur mémoire et leurs goûts.

Une reconversion dans le paramédical après 20 ans dans le commerce

Véronique, qui a passé le tablier blanc, a déjà des réflexes alors qu'elle n'a pas d'expérience dans le paramédical. Elle est en pleine reconversion, une reconversion forcée. "J'ai toujours travaillé dans le commerce, je suis restée dans un "hyper" pendant plus de 20 ans et puis, _j'ai eu des soucis d'agoraphobie il y a trois ans_. Je ne supporte plus les espaces où il y a trop de monde", explique la Mayennaise de 48 ans. 

Comme elle a toujours eu un bon contact avec les personnes âgées, elle les aidait à porter leurs courses par exemple, Véronique a décidé de se tourner vers le paramédical à cause ou plutôt, grâce à son handicap. "Je pense que cela a dû faire un mélange dans ma tête qui a dit "stop, tu arrêtes ça et tu fais ça". Je me mets un coup de pied dans le derrière sinon je ne vais jamais m'en sortir". 

Trois ans à la maison, c'est déjà long. Je n'ai pas envie de rester chez moi jusqu'à la retraite", Véronique, 48 ans

Elle va donc chercher des stages en EHPAD et dans sa tête, c'est clair, elle ne cachera pas son agoraphobie à ces futurs employeurs. 

Le reportage est à retrouver ici

Stéphanie a formé Véronique au service des repas, pour les 35 résidents de l'EHPAD de Saint-Pierre-des-Nids.