Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pour Patrick Goldstein, chef du SAMU 59, le carnaval est en partie responsable de l'épidémie à Dunkerque

-
Par , France Bleu Nord

La situation est toujours aussi préoccupante à Dunkerque avec 658 cas pour 100 000 habitants dans la communauté urbaine de Dunkerque. Pour le chef du samu 59, Patrick Goldstein si Dunkerque est débordé par ces cas de coronavirus c'est aussi à cause du carnaval avec des chapelles clandestines.

Le chef du SAMU 59, Patrick Goldstein demande aux carnavaleux d'être raisonnable
Le chef du SAMU 59, Patrick Goldstein demande aux carnavaleux d'être raisonnable © Radio France - Romane Porcon

A Dunkerque, le virus du Covid 19 circule toujours autant, avec 658 cas pour 100.000 habitants dan la communauté urbaine de Dunkerque, environ le triple de la moyenne du Nord-Pas de Calais. Le service de réanimation de l'Hôpital est saturé depuis plusieurs jours. Actuellement, une soixantaine de malades du Covid 19 sont hospitalisés à l’hôpital de Dunkerque dont 10 en réanimation. 

Pour le Docteur Patrick Goldstein, chef de pôle de l'urgence et chef de pôle du samu au CHU de Lille, si aujourd'hui Dunkerque est débordé par des cas de covid c'est aussi lié au carnaval : "Je veux bien que ce soient les écoles qui soient responsables de ce qui est aujourd'hui un point d'actualité majeur. Je vois pas pourquoi çà serait que les écoles de Dunkerque, s'il y avait un problème dans les écoles ce serait aussi à Boulogne, Calais ou encore à Lille. A Dunkerque, il y a autre chose, il y a le carnaval. Un carnaval auquel on est tous très attaché, on est des gens du Nord, on a cette tradition et j'y suis aussi très attaché. Il faut suggérer à nos amis Dunkerquois d'être raisonnable cette année. Il est probable qu'il y ait quand même des chapelles clandestines. Ce week-end c'est la bande de Malo, il n'y aura pas de bande dans la rue mais il ne faut pas qu'elle soit ailleurs." 

Le constat est simple pour le Docteur Patrick Goldstein, les patients actuellement hospitalisés ont été contaminés au début du carnaval de Dunkerque : "On a des patients graves, testés positifs à J8 donc ça correspond au début du carnaval. Si les gens ne sont pas raisonnables très vite et nous écoutes un peu, dans 10 jours ça va devenir très complexe et ça va sortir de Dunkerque c'est certain." Pour ce médecin, la solution n'est pas forcement de prendre des mesures locales, il faut surtout que les gens soient raisonnables. Il y a selon lui une responsabilité des médecins, de l'Etat et des citoyens. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess