Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Pour sauver leur fils, un couple de la Loire se mobilise pour financer les recherches d'un labo américain

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

"Un espoir pour Thomas", c'est le nom de la cagnotte en ligne lancée par Florian et Jessica. Le couple ligérien lance un appel pour financer la recherche d'un laboratoire basé à Pittsburgh aux États-Unis : leurs subventions s'arrêteront en février alors qu'ils cherchent un traitement pour Thomas.

Le petit Thomas entouré de ses parents à Bonson, Loire.
Le petit Thomas entouré de ses parents à Bonson, Loire. © Radio France - Valentine Letesse

Bonson, France

"Un espoir pour Thomas" voilà le nom de la cagnotte en ligne lancée par Florian et Jessica. Le couple installé à Bonson près d'Andrézieux Bouthéon, veut financer la recherche d'un laboratoire basé à Pittsburgh aux Etats-Unis. Les subventions des chercheurs s'arrêteront en février 2020 et pour une durée indéterminée alors qu'ils travaillent sur une maladie génétique extrêmement rare. Celle dont souffre Thomas.

ÉCOUTEZ - Reportage de Mathilde Montagnon.

30 000 euros pour beaucoup d'espoir

En attendant la réponse du gouvernement américain sur le renouvellement ou non de ces subventions, le laboratoire a besoin de 40 000 euros pour poursuivre ses recherches, alors qu'ils touchent au but. Après 10 ans de travail, les chercheurs sont sur le point de tester des molécules pour un traitement. Les parents de Thomas, habitants de Bonson près d'Andrézieux lancent donc une cagnotte en ligne pour récolter l'argent manquant, soit 30 000 euros.

"On ne peut pas attendre six mois ou huit mois pour avoir un retour, peut-être même négatif." - Florian, le papa.

ÉCOUTEZ le témoignage du papa de Thomas, Florian Jeantieu.

Ce laboratoire est le seul dans le monde à chercher un traitement car cette maladie génétique est extrêmement rare. Huit enfants sur la planète sont actuellement diagnostiqués. Il s'agit d'un déficit en triose-phosphate isomérase, affaiblissant les globules rouges puis les muscles. À quatre ans, Thomas marche déjà avec un déambulateur et il pourrait bientôt arriver à la fin de sa vie.

"Il ne peut pas marcher sans appui, donc il marche avec un déambulateur." - Jessica, la maman de Thomas. 

ÉCOUTEZ - Le papa de Thomas, décrit la maladie de son fils.

Les parents de Thomas lancent donc un appel aux dons pour donner un espoir de vivre à leur fils

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu