Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : Le pourquoi du comment

Pourquoi est-ce si important de se coucher tôt ?

vendredi 20 avril 2018 à 4:05 Par Mélodie Viallet, France Bleu Auxerre et France Bleu

Selon une récente étude britannique, se coucher tard, indépendamment de la durée du sommeil, augmenterait le risque de décès précoce.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

Selon une récente étude britannique qui a duré six ans et demi et qui a porté sur un demi-million de personnes âgées de 38 à 73 ans, se coucher tard, ce n’est pas bon pour notre santé et peu importe le nombre d'heures de sommeil.  

Les "oiseaux de nuit" qui se couchent tard donc et ont du mal à sortir du lit le matin, ont plus de risque de mourir jeune que les couche-tôt qui se réveillent avec le soleil.  10% de risque de mortalité en plus pour les couche-tard. 

Il suffit de changer ses habitudes et de se coucher plus tôt ? 

En fait ce n’est pas si simple, car si vous êtes couche-tard vous êtes conditionnées par votre horloge biologique interne. 

Cette surmortalité des couche-tard seraient provoquée par un décalage entre leur horloge biologique et les impératifs de leur vie quotidienne. Et finalement quand les couche-tard essayent de vivre comme des personnes matinales, cela provoque des problèmes de santé importants. 

Mais alors on fait comment si être "couche-tard" c’est génétique ? 

En fait, toujours selon cette étude, être couche-tard dépend autant de la génétique que de l'environnement. On peut donc essayer de changer un peu son profil. Se coucher toujours à la même heure, éviter les activités sportives le soir et puis le matin tenter au maximum d’être exposé à la lumière naturelle du soleil. Mais la vraie solution serait d’écouter le tempo de votre horloge biologique et d‘organiser votre vie en conséquence. 

Selon les chercheurs de l'université de Surrey qui ont réalisé cette étude, les couche-tard devraient pouvoir bénéficier d'une plus grande flexibilité d'horaires de travail pour commencer et finir plus tard. Voilà ce n’est pas gagné, il vous reste maintenant à convaincre votre chef que vous n’êtes pas du matin. 

  - Aucun(e)