Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Pourquoi la France s’intéresse-t-elle au cannabis thérapeutique ?

-
Par , France Bleu Auxerre

Ce pourrait être une réalité en France d’ici la fin de l’année. Des patients devraient pouvoir bénéficier de médicaments à base de cannabis, à titre expérimental. Un comité d’experts doit rendre un avis à la fin du mois de juin sur la manière dont on pourrait produire et distribuer ces médicaments.

L'usage du cannabis thérapeutique est autorisé dans 21 pays de l'Union Européenne
L'usage du cannabis thérapeutique est autorisé dans 21 pays de l'Union Européenne © Maxppp - Maxppp

Les autorités françaises commencent à se dire que si ça fonctionne dans une trentaine de pays du monde, cela pourrait aussi marcher chez nous. Vingt et un pays européens autorisent le cannabis thérapeutique mais aussi la Turquie, Israël, le Canada ainsi que trente-trois Etats américains. Ce qui faisait dire à Edouard Philippe ceci, le 5 avril dernier : "il y a beaucoup de pays qui travaillent là-dessus, qui le permettent. Il serait absurde de ne pas se poser la question." Pourtant ce qui est bien absurde, c’est qu’un médicament à base de cannabis est déjà autorisé en France. Le Sativex. Mais il n’a jamais été mis sur le marché. Officiellement pour un conflit sur le prix, officieusement disent certains, en raison d'une frilosité politique sur ce sujet sensible.  Sauf qu’aujourd’hui, neuf français sur dix sont favorables au cannabis thérapeutique en cas de maladie grave.   

Quand on parle de cannabis thérapeutique de quoi parle-t-on ?  

Dans certains pays, le cannabis thérapeutique est vendu pour être fumé, mais on peut aussi le trouver sous forme d’inhalation, de tisanes ou de gouttes.  Il ne faut pas le confondre avec le cannabis médical. Dans le cannabis à usage thérapeutique, on ne trouve que les composés actifs de la plante. Dans le cannabis médical, il s’agit de médicaments dérivés du cannabis et qui peuvent comporter d’autres substances.  

A qui serait destiné le cannabis thérapeutique en France ?   

L’estimation du gouvernement est d’environ 300.000 personnes atteintes de cancer, d’épilepsie, de sclérose en plaque ou en soins palliatifs. Cette plante pourrait calmer des douleurs et redonner de l’appétit. Un collectif de patients, baptisé "Espoir (im)patient", réclame que son usage soit étendu à toutes les formes de douleurs qui ne peuvent pas actuellement être soignées.   

Quand pourra-t-on utiliser du cannabis à but thérapeutique en France ?  

Une expérimentation pourrait être lancée d’ici la fin de l’année notamment à Marseille, sur des personnes atteintes de Parkinson. Mais avant cela, il faut décider qui va produire ces plantes en France ? Dans quelles conditions ? Comment et sous quelle forme le cannabis sera-t-il mis à disposition des patients ? Une certitude, derrière l’usage thérapeutique du cannabis, il y a un marché. Un institut américain estime que d’ici cinq ans le marché mondial du cannabis thérapeutique et médical atteindra cinquante milliards d’euros.