Santé – Sciences

Pourquoi les médicaments génériques sont-ils encore refusés ?

Par Aurélie Lagain et Philippe Chauché, France Bleu Vaucluse mercredi 28 septembre 2016 à 10:25

Médicaments génériques
Médicaments génériques © Maxppp -

Les Vauclusiens disent oui à une grande majorité aux médicaments génériques, même si les pharmaciens font face à quelques refus.

La CPAM de Vaucluse enorgueillit d’un taux d’acceptation de 86% pour les médicaments génériques en Vaucluse, alors qu’une campagne nationale d'information sur les médicaments génériques a été lancée hier afin de combattre "les freins qui subsistent chez une partie des médecins et de la population" .

Ces médicaments doivent être moins coûteux pour l’assurance maladie.

"Une raison médicale, intolérance avérée pour un générique d’une certaine marque à un certain dosage, ou des convenances personnelles : on ne retient pas le nom, on peut se mélanger les boîtes." Annie Palon, présidente des pharmaciens de Vaucluse

Annie Palon, avec Philippe Chauché

Le Vaucluse est bon élève en termes de médicaments génériques, cinquième département de France, ce qui a généré pour la Sécurité sociale une économie de cinq millions d’euros en 2015.

"Le pharmacien ne peut appliquer le tiers payant que dans le cas où le générique est délivré. En cas de délivrance, le patient en fait l’avance. Il en sera remboursé, dans des délais raisonnables."