Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : Le pourquoi du comment

Pourquoi avons-nous tous une voix différente ?

lundi 16 avril 2018 à 4:06 Par Mélodie Viallet, France Bleu Auxerre

Le monde entier fête la voix ce lundi 16 avril : c’est la journée mondiale de la voix, organe précieux qu’il faut préserver, reste aujourd’hui bien mystérieux. Décryptage.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

Auxerre, France

Pourquoi les hommes et les femmes n'ont-ils pas la même voix ?

Pourquoi les hommes ont une voix plus grave que celle des femmes ? C’est lié aux cordes vocales des hommes qui sont plus longues et plus épaisses que celles des femmes. Et puis c'est aussi à cause du larynx l'organe qui abrite les cordes vocales. Plus il est bas, plus la voix est grave et chez les hommes il est plus bas que chez les femmes. Barry White devait avoir un larynx très bas. 

Pourquoi les hommes muent-ils ? 

Il n’y a pas que les hommes qui muent ; les femmes aussi, mais la plupart du temps ça passe inaperçu alors que chez les jeunes hommes la voix descend d’une octave et là ça se remarque. Cette modification physiologique intervient entre 12 et 15 ans chez le garçon et entre 11-12 ans chez les filles. La voix mue sous l'effet hormones, testostérone pour les garçons, œstrogènes pour les filles.

Comment fait-on pour préserver sa voix ?

Notre voix est fragile, et si on ne veut pas la casser, comme chanter un certain Patrick Bruel, il ne faut pas la malmener. On évite alors de hurler ou encore de chanter de façon prolongée. Pas évident, pour nos supporter de l'AJA. Et puis si  c'est trop tard, et que vous avez déjà passé la nuit au karaoké du coin, rassurez-vous il y a des remèdes naturels comme faire des gargarismes avec un peu de jus de citron, une infusion au miel, une inhalation de thym ou de l'homéopathie. Et puis bien sûr limiter l'alcool et proscrire le tabac

Le Pourquoi du Comment - Radio France
Le Pourquoi du Comment © Radio France - France Bleu