Santé – Sciences

Pourra-t-on bientôt mesurer le bonheur ? Un Nordiste invente un détecteur d'émotions

Par Hélène Fromenty, France Bleu Nord et France Bleu mardi 27 décembre 2016 à 20:20

Antoine Deswartes, le fondateur du détecteur d'émotions HNL.
Antoine Deswartes, le fondateur du détecteur d'émotions HNL. © Radio France - Hélène Fromenty

Antoine Deswartes a mis au point un dispositif qui mesure les émotions humaines grâce à de simples électrodes et une plateforme informatique. L'invention pourrait intéresser les producteurs audiovisuels et publicitaires pour leurs études marketing.

C'est dans un bloc opératoire qu'est née l'idée d'Antoine Deswarte. Il y a trois ans, cet entrepreneur découvre une machine qui mesure la douleur des patients pendant une opération chirurgicale.

"J'ai émis l'hypothèse que ce système médical pouvait évoluer et permettre de mesurer les émotions positives chez les personnes conscientes." - Antoine Deswarde, fondateur du détecteur d'émotions

Après un an de travail, le Nordiste parvient enfin à adapter le dispositif. L'invention, baptisée HNL ("Heart Never Lies" ou "le cœur ne ment jamais" en Français), permet d'obtenir une mesure de l'intensité émotionnelle chez les êtres vivants, humains ou animaux.

Electrodes et ordinateur

Le détecteur d'émotions est né. Et le dispositif est simple : trois électrodes collées sur le poignet et reliées à un ordinateur.

"Il suffit de prendre les pulsations cardiaques de la personne pendant qu'elle regarde une vidéo ou écoute une musique" - Antoine Deswarde, fondateur du détecteur d'émotions

Un logiciel informatique récupère l'électrocardiogramme et en déduit un indice d'émotion objective. Autrement dit : ce que la personne ressent au fond d'elle.

Futur single

Pour des résultats optimaux, il faut reproduire le test sur un panel d'une dizaine d'individus. Pour Antoine Deswarte, cet outil pourrait intéresser les professionnels du marketing. Elle pourrait par exemple aider un groupe de musique à choisir un futur single.

"Si l'on fait écouter 12 chansons aux fans de ce groupe et si on leur fait passer le test, on pourrait dire quel morceau leur a procuré le plus d'émotion." - Antoine Deswarde, fondateur du détecteur d'émotions.

De quoi éviter les flops, estime le fondateur qui s'apprête à vendre son détecteur à plusieurs entreprises. Pour l'instant, seul le constructeur automobile PSA l'utilise pour tester de nouveaux équipements.

Avis aux volontaires

Actuellement, la société HLN recherche des volontaires pour une série de tests. Les personnes devront regarder quelques bandes-annonces de films qui sortiront au cinéma en 2017. Il faut être disponible pendant les vacances de Noël. Vous pouvez contacter HNL au 06.61.08.34.11, ou à l'adresse asmae@hnl-conception.com.