Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Première journée de sensibilisation au TDAH, un trouble de l'attention méconnu

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Une maman de Condé-sur-l'Escaut, près de Valenciennes, lance ce samedi 12 juin, la première journée nationale de sensibilisation au TDAH (trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité). Sa fille Pauline est atteinte de ce handicap, mal connu donc mal dépisté.

 Stéphanie Jacquet, présidente de l'Association nationale "TDAH - Pour une égalité des chances"
Stéphanie Jacquet, présidente de l'Association nationale "TDAH - Pour une égalité des chances" © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

"J'avais senti qu'il y avait quelque chose mais je n'arrivais pas à définir quoi". Stéphanie Jacquet se souvient des premières années de sa fille, qui "n'avait peur de rien" et de ses quatre ans d'errance de diagnostic avant qu'un neuropédiatre confirme que la fillette souffrait bien de TDAH (trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité). 

Une fois le diagnostic posé, la petite Pauline a été prise en charge avec des rééducations en psychomotricité, en thérapie cognitivo-comportementales ainsi que des aménagements à la maison et à l'école.

Au moins un élève concerné par classe

La nordiste tente de sensibiliser l'Education nationale aux problèmes de ces enfants atteints de TDAH. Ils seraient 800 000 en France. Dans le cas de Pauline, l'école a investi dans un "vélo-bureau" qui lui permet de pédaler tout en travaillant et donc de se concentrer sur les tâches demandées par l'enseignant. Stéphanie Jacquet déplore le silence du ministère sur ce sujet alors qu'elle l'alerte depuis déjà trois ans. 

Trois symptômes pour un diagnostic

Comment distinguer un enfant souffrant de TDAH d'un enfant turbulent ou mal élevé ? A cette question, Stéphanie Jacquet répond qu'il y a trois signes principaux : 

- l'inattention. Un enfant ou un adulte va avoir des oublis, des problèmes de concentration flucutante. "Un adulte peut perdre sa carte d'identité quinze fois dans l'année ou sa carte bleue un peu partout" cite la nordiste. Pour l'enfant, ça peut être un oubli de cahier qui l'empêche de travailler."

- l'impulsivité. La personne va agir avant de réfléchir

- l'hyperactivité (mais pas dans tous les cas). "La personne est montée sur ressort. Elle n'est jamais fatiguée et elle n'arrête pas avec notamment une mise en danger puisqu'elle fait moins attention à ses gestes".

Un colloque se tient ce samedi 12 juin à la Faculté de médecine de Lille. Plus de renseignements sur le site planète-tdah.org 

Retrouvez l'interview de Stéphanie Jacquet sur France Bleu Nord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess