Santé – Sciences

Près de 20.000 notes du mathématicien Alexandre Grothendieck mises en ligne par l'Université de Montpellier

Par Sylvie Duchesne, France Bleu Hérault et France Bleu mercredi 10 mai 2017 à 19:34

Alexandre Grothendieck
Alexandre Grothendieck - Université de Montpellier

C'est un événement pour la communauté des mathématiciens. 18.000 notes d'Alexandre Grothendieck, disparu en 2014, ont été mises en ligne ce mercredi sur un site créé par l' Université de Montpellier

Alexandre Grothendieck est un mathématicien, mort en 2014 à l'âge de 86 ans. Il est peu connu du grand public, mais c'est une star chez les initiés. Il est présenté comme le plus grand mathématicien du XXe siècle. C'était le spécialiste de la géométrie algébrique.

C'est en 1939 qu'Alexandre Grothendieck arrive en France avec sa mère qui a fui l'Allemagne nazie. Son père, juif ukrainien, est mort en déportation à Auschwitz. Il vit d'abord au Chambon-sur-Lignon mais c'est en Lozère, au lycée Chaptal de Mende, qu'il obtient son bac. Il entre alors à la faculté des sciences de Montpellier où il obtient sa licence de mathématiques en 1948.

Il ira ensuite travailler à Paris, au CNRS, au Collège de France ou à l'Institut des Hautes Etudes Scientifiques. En 1966, il obtient la médaille Fields, l'équivalent du Prix Nobel pour les mathématiques, mails il refuse d'aller la chercher à la cérémonie qui se tient à Moscou pour protester contre l'Union Soviétique.

C'est à ce moment là, dans les années 70, qu'il revient à Montpellier où il enseignera jusqu'à sa retraite en 1988.

Une vie digne d'un roman

Côté vie privée, il va se marier trois fois et aura cinq enfants. A la fin des années 60, il se passionne pour l'écologie. A cette époque, il annonce qu'il se retire de la communauté scientifique et se fait remarquer par son comportement. En 1977, ll se retrouve par exemple au tribunal pour avoir hébergé deux moines tibétains sans papiers. A sa retraite , il se retire dans l'Ariège où il va vivre, comme un ermite. Il est brouillé avec ses voisins et sa famille. Il meurt en 1984 à l'âge de 86 ans.

En 1991, Alexandre Grothedieck fait don de ses notes à l'un de ses élèves, Jean Malgoire, actuellement enseignant chercheur à l' Université de Montpellier. Elles dorment dans des cartons jusqu'en 2015. Grâce à un partenariat entre la Région et l'Université de Montpellier, elles seront numérisées pour pouvoir être mises en ligne .

Le reportage diffusé sur France Bleu Hérault le 18 juin 2015

Cette numérisation a duré deux ans. Ces milliers de notes sont donc aujourd'hui accessibles à tous grâce au site spécialement dédié qui a été lancé ce mercredi.

Retrouvez le portrait d'Alexandre Grothendieck dans cet épisode de l'émission : "Françaises, Français" diffusée chaque jour sur France Bleu