Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pression du Covid, bas salaires, agressions... Les salariés des laboratoires Biofusion en grève

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Tous les laboratoires du groupe Biofusion sont fermés ce mardi 15 septembre en Haute-Garonne, dans le Tarn-et-Garonne et le Lot. Les salariés sont en grève et demandent une meilleure reconnaissance, alors que l'activité est ultra-tendue avec le Covid-19.

Tous les laboratoires du groupe Biofusion seront fermés ce mardi 15 septembre.
Tous les laboratoires du groupe Biofusion seront fermés ce mardi 15 septembre. © Maxppp - Olivier Lanrivain

Si vous aviez rendez-vous pour une prise de sang, ou un test Covid ce mardi 15 septembre, sachez que les laboratoires Biofusion seront tous fermés dans la région, pour cause de grève. L'appel est lancé par trois syndicats (CGT, CFDT et FO) pour une meilleure reconnaissance des 200 salariés de l'entreprise.

Le groupe Biofusion est essentiellement basé dans l’agglomération toulousaine, et dans le Tarn-et-Garonne. Un rassemblement est d’ailleurs prévu ce mardi matin vers 7h30 au Pont de Chaume à Montauban, un des principaux sites de Biofusion.

Les salariés n’en peuvent plus, avec la pression des tests Covid, les heures à rallonges, les salaires aux rabais, et les agressions verbales et parfois physiques des patients parce que ça ne va pas assez vite, et que les résultats tardent à arriver. 

Les syndicats demandent donc des hausses de salaires, notamment une prime de 1.000 euros pour tous, sans conditions. Pierre-Louis Canavelli, de la CFDT Santé Haute-Garonne rappelle d'ailleurs que les employés de laboratoires ont été "oubliés du Ségur de la santé" organisé par le gouvernement.

"Rien n'est fait pour ne dire que ce que nous faisons est important" regrette Stéphanie Stylianos, représentante Force Ouvrière dans le Tarn-et-Garonne. Elle estime d'ailleurs que la crise couve depuis longtemps, et que le Covid est "la goutte d'eau qui fait déborder le vase".

Le cas de Biofusion n'est pas isolé, et d'autres laboratoires pourraient entrer en grève selon Pierre-Louis Canavelli. La situation n'est en tout cas pas près de s'améliorer, car les embauches sont aujourd'hui quasi impossibles : le personnel qualifié manque et les candidats ne se bousculent pas, vu les craintes de contamination.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess