Santé – Sciences

Centrales nucléaires : des dizaines de milliers de Normands vont recevoir des pastilles d'iode

Par Claire Briguet-Lamarre, France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) jeudi 14 janvier 2016 à 6:22

En Normandie, les zones d'habitation autour des trois centrales sont concernées
En Normandie, les zones d'habitation autour des trois centrales sont concernées © Radio France - Eric Turpin

La campagne de distribution de comprimés d'iode aux habitants installés autour des centrales nucléaires a commencé. En Normandie, les populations situées dans un rayon de 10 kilomètres autour de Flamanville, Penly et Paluel sont concernées. Pour les associations cette campagne est insuffisante.

La dernière campagne nationale de prévention en cas d'alerte nucléaire remonte à 2009. Une nouvelle campagne se tient jusqu'à la fin de ce mois de janvier 2016. Des réunions publiques notamment sont organisées pour distribuer les comprimés d'iode aux populations concernées et pour rappeler les gestes indispensables en cas d'incident nucléaire. Avec trois centrales nucléaires (Flamanville dans la Manche, Paluel et Penly en Seine-Maritime), la Normandie est particulièrement concernée.

15 000 habitants autour de Flamanville

Des comprimés d'iode vont être distribués aux habitants installés dans un rayon de 10 kilomètres autour de la centrale nucléaire de Flamanville. En tout, 15 000 personnes vont recevoir ces pastilles dans la Manche. En cas d’alerte, la prise de ce comprimé est ordonnée par le Préfet, conseillé par l’Autorité de Sûreté Nucléaire. Cette consigne est relayée par tous les moyens d’information disponibles. La pastille d’iode avalée avec un verre d’eau ou dissous dans une boisson, suffit à protéger efficacement, durant un à deux jours, un adulte ou un adolescent.

Concrètement, les habitants concernés vont recevoir une lettre qui contient un coupon destiné à retirer les comprimés d'iode dans une des pharmacies partenaires. La distribution va aussi se faire dans les entreprises, les administrations et les établissements scolaires. Dans le même temps, une réunion publique sera organisée à Flamanville et un site internet dédié est mis en place. Vous pouvez y rentrer votre adresse et vérifier si vous êtes dans la zone de protection de 10 kilomètres autour de la centrale.  Si vous habitez au-delà de ce rayon de 10 kilomètres, des stocks départementaux pourront vous êtres acheminés en cas de besoin.

Les habitants autour de Flamanville vont recevoir des pastilles d'iode - Radio France
Les habitants autour de Flamanville vont recevoir des pastilles d'iode © Radio France - JY Desfoux

Pour s'informer également, un numéro vert, le 0 800 96 00 20.

Une nouvelle campagne de prévention en cas d'alerte nucléaire

Les comprimés d'iode sont à prendre en cas d'accidents nucléaires  - Maxppp
Les comprimés d'iode sont à prendre en cas d'accidents nucléaires © Maxppp

Une protection insuffisante selon les associations

Cette campagne ne présente pas de mesures suffisantes selon l’Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest (ACRO), basé à Caen. "La France doit étendre la pré-distribution d’iode stable jusqu’à 100 kilomètres autour des réacteurs nucléaires afin de pouvoir protéger plus efficacement sa population en cas d’accident grave. Au-delà de cette zone, les plans de distribution de l’iode en situation d’urgence doivent être évalués et testés", selon l'association. 

Actuellement, la distribution des comprimés d’iode se fait dans un rayon de 20 km en Belgique ; 50 km en Suisse ; dans tout le pays au Luxembourg, c’est à dire jusqu’à une centaine de kilomètres de la centrale française de Cattenom et dans un rayon de 10 km en France, toujours selon l'association.

  • Des réunions d'information publiques à venir : 

►Le 14 janvier à 19h à Saint-Lô (50)

►Le 21 janvier 2016 à 19h à Paluel (76)

 ►Le 26 janvier 2016 à 19h à Saint-Martin-en-Campagne (76)

Partager sur :