Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Prison de Colmar : les détenus transférés le temps d'éradiquer les punaises de lit

mardi 2 octobre 2018 à 18:37 Par Céline Rousseau et Patrick Genthon, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Les 160 détenus de la maison d'arrêt de Colmar (Haut-Rhin) seront évacués d'ici la fin du mois d'octobre et transférés dans d'autres prisons de la région. Cela va permettre à l'administration pénitentiaire de venir à bout des punaises de lit qui ont envahi l'établissement.

La maison d'arrêt de Colmar.
La maison d'arrêt de Colmar. © Maxppp - Dom. Poirier

Colmar, France

Une partie des détenus de la maison d'arrêt de Colmar (Haut-Rhin) est transférée dans d'autres établissements pénitentiaires de la région à cause... des punaises de lit. Elles ont envahi les trois niveaux de la prison.  

160 détenus à transférer sur trois semaines

Un premier traitement contre les insectes s'est révélé inefficace. Les détenus n'avaient pas été transférés. "Ils étaient parfois cinq dans 9 mètres carrés, c'était invivable" raconte Romuald Sebillote, secrétaire du syndicat FO à la maison d'arrêt de Colmar. 

Cette fois, le choix a été fait d'évacuer tous les détenus sur trois semaines pour éradiquer les punaises de lit, à raison de 50 à 60 détenus par semaine. L'opération devrait être terminée début novembre. La maison d'arrêt de Colmar accueille 160 détenus pour 120 places.