Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Prix Nobel de chimie attribué à la Française Emmanuelle Charpentier pour avoir créé des "ciseaux génétiques"

-
Par , France Bleu

Le prix Nobel de chimie 2020 vient d'être décerné à un duo de généticiennes : la Française Emmanuelle Charpentier et l'Américaine Jennifer Doudna pour avoir mis au point des "ciseaux génétiques" capables de modifier les gènes humains. Un "outil pour réécrire le code de la vie" souligne le jury.

La généticienne française Emmanuelle Charpentier (à gauche) et l'Américaine Jennifer Doudna ont reçu le prix Nobel de chimie 2020 pour avoir mis au point une technique de modification des gènes humains
La généticienne française Emmanuelle Charpentier (à gauche) et l'Américaine Jennifer Doudna ont reçu le prix Nobel de chimie 2020 pour avoir mis au point une technique de modification des gènes humains © AFP - Miguel RIOPA

La Française Emmanuelle Charpentier, 51 ans, vient de se voir décerner le très prestigieux prix Nobel de chimie, au même titre que sa consoeur Américaine Jennifer Doudna, 56 ans. Depuis Stockholm en Suède, le jury a récompensé les deux généticiennes pour avoir mis au point des "ciseaux génétiques", une technique révolutionnaire capable de modifier les gènes humains. Elles deviennent les sixième et septième femmes à recevoir le Nobel de chimie. 

Cette récompense leur est attribuée pour avoir créé "un outil pour réécrire le code de la vie" ont précisé les membres du Nobel. En juin 2012, les deux généticiennes et des collègues décrivent dans la revue Science un nouvel outil capable de simplifier la modification du génome. Le mécanisme s'appelle Crispr/Cas9 et est surnommé "ciseaux génétiques".

_
_

"Les femmes scientifiques peuvent aussi avoir un impact pour la recherche qu'elles mènent", a réagi Emmanuelle Charpentier peu après la remise du prix, espérant adresser un "message très fort" aux jeunes filles pour des carrières scientifiques.

Technique révolutionnaire 

Si la thérapie génique consiste à insérer un gène normal dans les cellules qui ont un gène défaillant, comme un cheval de Troie, afin qu'il fasse le travail que ce mauvais gène ne fait pas, Crispr va plus loin : au lieu d'ajouter un gène nouveau, l'outil modifie un gène existant. 

Cette technique, facile d'emploi et peu coûteuse permet aux scientifiques d'aller couper l'ADN exactement là où ils le veulent, pour par exemple créer ou corriger une mutation génétique et soigner des maladies rares. 

Le fait que cette découverte soit très récente (2012), elle était déjà citée comme étant nobélisable depuis plusieurs années et était favorite cette année. Mais elle fait aussi l'objet de disputes de brevets, notamment avec le chercheur américain d'origine chinoise Feng Zhang, ce qui poussait certains à penser que la récompense attendrait.

Selon William Kaelin, prix Nobel de médecine l'an dernier, "la modification génétique par Crispr est de loin en tête" des découvertes de la décennie en médecine. Les deux chercheuses étaient également citées pour remporter un Nobel de médecine.

Cinquième française prix Nobel de l'histoire

Née en 1968 à Juvisy-sur-Orge, Emmanuelle Charpentier s'est formée à l'Institut Pasteur. Elle est actuellement directrice du Centre de recherche Max Planck pour la science des pathogènes. 

Pour avoir mis au point ces "ciseaux génétiques", les deux généticiennes ont déjà reçu de nombreux prix, comme le Breakthrough Prize (2015), le prix scientifique de la Princesse des Asturies (2015) ou encore le prix Kavli pour les nanosciences en Norvège (2018). Emmanuelle Charpentier est également membre de plusieurs académies prestigieuses, dont l'Académie des sciences. 

Il s'agit de la dixième fois qu'un français reçoit le Nobel de chimie. Au total, 66 français ont reçu un prix dans les différentes catégories. Emmanuelle Charpentier est la cinquième française de l'histoire à être récompensée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess