Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Prix Nobel : l’Université de Grenoble se félicite du prix décerné à Gérard Mourou

mardi 2 octobre 2018 à 20:02 Par Antonin Kermen, France Bleu Isère

Récompensé du prix Nobel de physique ce mardi en compagnie de la Canadienne Donna Strickland, et de l’Américain Arthur Ashkin, Gérard Mourou est un ancien étudiant grenoblois. Une fierté pour l’Université Grenoble Alpes.

Le prix Nobel de physique a été décerné ce mardi à Stockholm
Le prix Nobel de physique a été décerné ce mardi à Stockholm © Maxppp -

Grenoble, France

L'université de Grenoble avait déjà eu un prix Nobel de physique celui de Louis Néel en 1970, il était alors professeur à la faculté des sciences. Le Nobel de Gérard Mourou, est en revanche le premier décroché par un ancien étudiant Grenoblois et pour le "rattacher" à Grenoble c'est le diplôme qui fait foi. Alors dans la foulée de l'annonce à Stockholm les services de l'université se sont immédiatement plongés dans les archives pour retrouver ce fameux diplôme.

Le diplôme de Gérard Mourou à l'Université de Grenoble - Aucun(e)
Le diplôme de Gérard Mourou à l'Université de Grenoble - Université Grenoble Alpes

Pour l'UGA cette licence datée du 7 octobre 1968 vaut cher car si Gérard Mourou a ensuite poursuivi sa carrière en Amérique du Nord, réalisant là-bas ses travaux sur les lasers qui lui valent aujourd'hui le Nobel, son prix sera aussi mis au crédit de l'Université de Grenoble Alpes et dans les classements internationaux cela compte beaucoup.

"Une fierté" – Patrick Levy, président de l’Université Grenoble Alpes

«  Cela témoigne du fait qu’il y a une ancienneté de la science à Grenoble, c’est aussi très important pour la suite, car une partie de la renommée et du classement des universités, repose là-dessus, sur les prix, et essentiellement le prix Nobel. Pour nous c’est une excellente nouvelle, à la fois une fierté et aussi quelque chose qui nous dit que peut être, dans les classements à venir on sera mieux situé qu’on ne l’est aujourd’hui ».

L’Université Grenoble Alpes, se trouvait entre la 150e et la 200e place mondiale lors du dernier classement de Shanghai, qui fait référence.

  - Visactu
© Visactu