Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Prothèses dentaires : les prix peuvent varier de 30 % d'une ville à l'autre, dénonce 60 millions de consommateurs

-
Par , France Bleu

60 millions de consommateurs a publié, ce jeudi, une étude comparative sur le prix des soins dentaires dans 40 grandes villes de France. Le magazine dénonce des écarts de prix "conséquents", pouvant varier de plus de 30% d'une métropole à l'autre.

 Selon l'étude de 60 millions de consommateurs, une couronne coûte 200 euros de plus à Paris qu'à Nîmes.
Selon l'étude de 60 millions de consommateurs, une couronne coûte 200 euros de plus à Paris qu'à Nîmes. © Maxppp - Josselin Clair

Le magazine 60 Millions de consommateurs a dénoncé, jeudi, les écarts "conséquents" des prix des prothèses dentaires, allant parfois jusqu'à plus de 30% d'une ville à l'autre, sur la base d'une analyse des tarifs de 5.000 dentistes dans 40 villes françaises.

Une couronne coûte 519 euros à Nîmes, 704 euros à Paris 

Pour une couronne céramo-métallique, le type le plus répandu, les tarifs les moins chers sont généralement observés à Nîmes, Roubaix et Rennes, tandis que les plus élevés sont pratiqués à Paris, Boulogne-Billancourt et Aix-en-Provence, selon le classement établi par le magazine. Le tarif le plus fréquent à Nîmes pour cet acte est de 519 euros, alors qu'il atteint 704 euros à Paris, soit un écart de plus de 30% entre les deux, relève le magazine. 

Autre exemple, un pivot coûte 85% de plus à Paris qu'à Brest. Les prix sont dans l'ensemble peu élevés sur la façade Atlantique et chers en région parisienne, à Strasbourg, à Lyon et autour de la Méditerranée.

© Visactu -

Un reste à charge de plusieurs centaines d'euros

"Les tarifs sont en totale déconnexion de la base de remboursement de la Sécurité sociale", critique 60 Millions de consommateurs. "Dans la majeure partie des cas", les remboursements des mutuelles et assurances santé complémentaires, qui s'ajoutent aux 75,25 euros pris en charge par l'assurance-maladie pour la pose d'une couronne céramo-métallique, ne suffisent pas à éviter au patient un reste à charge pouvant atteindre "plusieurs centaines d'euros", selon le magazine.

Le magazine rappelle aussi que les tarifs en matière de prothèses dentaires sont totalement libres, contrairement aux soins conservateurs comme le détartrage ou le traitement des caries.

Les chirurgiens-dentistes se défendent 

Cette étude n'a visiblement pas plu à la la Confédération nationale des chirurgiens-dentistes (CNSD) : pour elle, 60 Millions de consommateurs "oublie" que ce genre de conseils déjà donnés par le passé a poussé des milliers de patients vers des soins dentaires "low-cost", aux pratiques parfois "déviantes", a réagi le syndicat. 

Le gouvernement veut des soins sans aucun reste à charge 

Les prothèses dentaires font partie des trois postes de soins pour lesquels Emmanuel Macron avait promis un "reste à charge zéro" durant la campagne présidentielle, avec les lunettes et les audioprothèses.
Des négociations entre le ministère de la Santé, l'assurance-maladie et les professionnels de ces trois branches ont commencé à l'automne dernier, en vue d'obtenir des offres intégralement remboursées au sein d'un panier essentiel de ces soins. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a promis mardi des "annonces" début juin, à l'issue de ces concertations.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess