Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Drôme-Ardèche : les équipements anti-covid se multiplient dans les établissements scolaires

-
Par , , France Bleu Drôme Ardèche

Dans la Drôme et en Ardèche, les enfants de maternelle et élémentaire reprennent ce lundi le chemin de l'école. Pour limiter le risque de transmission du Covid-19, les établissements misent sur de nouveaux équipements.

Le capteur de CO2 permet de surveiller la propagation du virus.
Le capteur de CO2 permet de surveiller la propagation du virus. © Maxppp - Patrick Genthon

Après trois semaines coincés à la maison, les écoliers drômois et ardéchois reprennent l'école ce lundi 26 avril. L'épidémie de Covid-19 circule encore fortement en France, alors pour limiter le risque de contamination, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a élaboré un protocole sanitaire renforcé. Dès qu'un cas de Covid-19 est détecté, la classe doit fermer. Par ailleurs, le ministre encourage également les établissements scolaires à s'équiper de capteurs de C02 et de purificateurs d'air. 

156 purificateurs d'air installées dans des lycées de Drôme-Ardèche

La région a financé 80 purificateurs d'air dans la Drôme, 76 en Ardèche. Ils sont installés dans 13 lycées ardéchois et 18 lycées drômois, principalement dans les salles de restauration mais également dans des salles difficiles à aérer comme certains bureaux de vie scolaire.

Il y a également des purificateurs d'air dans certaines écoles de Drôme et d'Ardèche mais c'est beaucoup plus rare. A Crest, la municipalité a fait installer trois purificateurs d'air pour les cantines. Cet achat représente près de 8.000 euros, financés à 80% par la région. A Guilherand-Granges, la mairie a fait installer neuf purificateurs d'air depuis février dernier, également installés dans les cantines.  "_Nous avons bénéficié du soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui a financé à hauteur de 80% ces installations dans le cadre d'un dispositif mis en place pour les collectivités de moins de 20 000 habitants" e_xplique la municipalité.

Des "générateurs d’eau ozonée" dans les collèges ardéchois

Dans les collèges ardéchois, le département a choisi une autre option : 84 "générateurs d’eau ozonée", des petites machines qui transforment l'eau classique en eau ozonée et la rend efficace pour éliminer les virus et les bactéries. Elle est ensuite utilisée pour nettoyer toutes les surfaces : les sol, les tables ou encore les chaises. Un système qui vise à limiter la contamination. 

Dans les collèges drômois, pas de purificateurs d'air non plus, les collèges neufs ou récemment rénovés sont équipés de   capteurs de CO2. Pour les collèges plus anciens, "les salles de restauration, qui sont les locaux où la concentration du CO2 doit être surveillée, des centrales d'air avec des volumes d'air neuf conséquent existent pour assurer une qualité de l'air conforme" précise le département de la Drôme. "En complément une campagne de contrôle, basée sur la mise en place de capteurs de CO2 mobiles, est programmée dès les premiers jours de la reprise pour vérifier que ces dispositions sont suffisantes".

Les premiers autotests pour tous les personnels des écoles sont arrivés

Le dépistage va être renforcé dans les établissements scolaires. Jean-Michel Blanquer a également annoncé l'arrivée des autotests pour tous les personnels du premier degré, à partir de cette semaine. Ils sont arrivés en fin de semaine dernière dans la Drôme et en Ardèche. Il a fallu ensuite les trier, tout organiser : ils seront livrés à partir de ce lundi 26 avril dans les écoles. 

Pour les écoliers, les tests salivaires vont être renforcés. Le ministre de l'éducation en promet 400.000 par semaine dans les écoles françaises. "Une très bonne chose, cela permet de garantir les meilleurs conditions pour rompre les chaînes de contamination" explique Pascal Clément, le directeur académique de la Drôme. "Jusqu'à présent la situation dans nos écoles ne nécessitait pas ce renforcement du protocole : sur les trois semaines avant le reconfinement, 10.000 tests salivaires ont été réalisés dans nos écoles, il n'y a eu que soixante-dix cas positifs". Concernant les lycéens, à partir du 10 mai, ils devraient pouvoir faire un autotest chaque semaine dans leur établissement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess