Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : la Grande Halle d'Auvergne futur vaccinodrome à Cournon ?

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Rien n'est encore officiel, mais selon nos informations, la Grande Halle d'Auvergne devrait faire office de "vaccinodrome" géant à partir de début avril à Cournon d'Auvergne. La proposition du président de la région Laurent Wauquiez a les faveurs du préfet du Puy-de-Dôme.

La Grande Halle d'Auvergne pourrait servir de grand centre de vaccinations début avril
La Grande Halle d'Auvergne pourrait servir de grand centre de vaccinations début avril © Radio France - Emmanuel Moreau

Le président de la République Emmanuel Macron a demandé mardi à Valenciennes une accélération de la vaccination "matin, midi, soir, week-end et jours fériés compris". Cela passe, entre autres, par la mise en place rapide de centres de vaccination XXL dans les 38 plus grands départements français. 

Le message n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, puisque le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a aussitôt dégainé et propose de mettre la Grande Halle d'Auvergne ou encore l'Hôtel de Région (celui de Clermont-Ferrand) à la disposition de l'état. 

Le préfet du Puy-de-Dôme, Philippe Chopin, doit s'entretenir ce jeudi matin en visioconférence avec Laurent Wauquiez. Et le sujet sera évidemment abordé car il faut aller vite. En attendant, le préfet confirme que la grande halle présente beaucoup d'avantages. "On a besoin d'un lieu qui soit important, avec beaucoup de parking, parce qu'il faut pouvoir accueillir des gens qui viennent. Donc un lieu qui soit central, effectivement, comme le président qui a fait cette offre de service, c'est gros. On nous parle de structures capable de vacciner 1000, voire 2.000 personnes par jour, donc c'est énorme. Actuellement, on a depuis le début de la campagne, on a vacciné 80.000 personnes dans ce département une fois, mais là, on nous en demande 1.000 à 2.000 par jour. Donc, il faut qu'on monte l'infrastructure." 

Le préfet du Puy-de-Dôme Philippe Chopin
Le préfet du Puy-de-Dôme Philippe Chopin © Radio France - Eric Le Bihan

Le préfet du Puy-de-Dôme Philippe Chopin

Cette option "Grande Halle" va faire l'objet d'une consultation (collectivités, ARS, etc...) avant une éventuelle validation. "Ça paraît le lieu le plus adapté parce qu'il faut qu'on trouve un lieu qui ait la capacité", précise le préfet du puy-de-Dôme, "il faut qu'on ait les gens, donc les pompiers, vous savez maintenant, ont la capacité de vacciner. Le président du conseil départemental est d'accord. Monsieur Wauquiez nous a fait cette offre de service. Maintenant, on est en train d'armer ce centre qui sera vraisemblablement là. On ne l'a pas encore annoncé aux élus. On y réfléchit encore. Mais effectivement, si on fait le tour des lieux qui sont en capacité d'accueillir autant de monde, il n'y en a pas énormément sur le département du Puy-de-Dôme."

Une structure XXL qui pourrait un coup de fouet salvateur à la vaste campagne de vaccination qui prend aujourd'hui la forme d'une course-contre-la-montre. Reste à trouver des médecins, des pompiers, des infirmiers et une infrastructure administrative pour concrétiser le dispositif. 

Officialisation de Véran à Clermont ?

Toujours selon nos informations, l'annonce pourrait être officialisée ce vendredi à l'occasion de la visite d'Olivier Véran dans le Puy-de-Dôme. Le ministre des solidarités et de la santé est attendu à la mi-journée au CHU Estaing de Clermont-Ferrand notamment pour parler de cannabis thérapeutique.

Le Puy-de-Dôme s'appuie aujourd'hui sur 13 centres de vaccination éphémères, mais aussi la structure itinérante du Conseil Départemental. Philippe Chopin admet que de nouveaux centres pourraient ouvrir prochainement (deux? trois ?). On évoque les villes de Beaumont et Chamalières. Concernant le nerf de la guerre : les vaccins ? "On en a. On a eu une pénurie, je ne l'ai pas caché. Mais là, ils arrivent. On a de l'AstraZeneca, le Moderna et le Pfizer sont là. Après, il va falloir assurer si on nous demande de vacciner 1.500 personnes, comprenez bien qu'il va falloir hausser la demande."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess