Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : le variant anglais frappe durement certains EHPAD

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le variant anglais de la Covid19 est désormais une réalité dans le Puy-de-Dôme. Beaucoup plus contagieux, il circule à grande vitesse. Comme en témoigne la situation au sein de l'EHPAD L'Ombelle de Maringues, où 50 résidents et 20 agents ont déjà été détectés positifs et trois patients décédés.

L'EHPAD L'Ombelle à Maringues.
L'EHPAD L'Ombelle à Maringues. - @ Ehpad Maringues

Et pourtant, jusqu'ici, l'EHPAD de Maringues  (Puy-de-Dôme) a réussi à contenir ce virus. Jusqu'à vendredi dernier où un résident a été détecté positif au variant anglais. Aussitôt l'établissement a fermé ses portes aux visites et testé massivement tous les résidents et le personnel. 

Le verdict est sans appel, 50 résidents et 20 agents infectés par la version anglaise du virus en quelques jours et trois patients décédés depuis lundi 15 février.

Une catastrophe pour la direction et tout le personnel qui respectaient déjà un protocole sanitaire draconien. 

Un établissement totalement fermé depuis samedi

"Quand nous avons appris vendredi soir qu'un résident était porteur du variant anglais nous avons fermé immédiatement l'établissement," précise Pierre-Jacques Garcin, le directeur, " toutes les visites extérieures,  même sur rendez-vous ont été annulées. Et toutes les personnes atteintes ont été isolées."

Reportage sur la situation à l'Ehpad de Maringues

Un établissement fantôme

Bruno Ogeix, le cadre de santé ne reconnait plus sont établissement. "J'ai du remettre ma blouse blanche d'infirmier pour administrer certains soins," précise-t-il. "Nous avons des résidents sous oxygène, d'autres sous perfusion car ils sont faibles. Avec les contaminations nous manquons de personnel. Et nous n'avons du mal à recruter."

"J'ai du mal à reconnaître mon établissement. Dans les couloirs se succèdent les portes closes des chambres d'isolement. Il n'y a plus personne dans les couloirs, à part le personnel de santé habillé en cosmonaute. 

Un site internet et des horaires pour téléphoner

Privées de visite, les familles sont inquiètes et ont du mal à comprendre la situation. Pour les informer, l'établissement diffuse régulièrement un bulletin de situation surson site internet. Et une plage horaire téléphonique a été décidée pour donner des nouvelles des résidents. Pierre-Jacques Garcin, le directeur admet que la priorité est donnée aux soins, parfois au détriment de la communication avec les familles. Nous promettons de faire un effort," promet-il.

En attendant, l'EHPAD L'Ombelle de Maringues recherche activement au moins deux infirmières ainsi que des aides-soignantes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess