Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Puy-de-Dôme : Plus de 1 000 personnes réunies à Aubière pour courir contre le cancer masculin

samedi 3 novembre 2018 à 18:27 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne

Pour sa deuxième édition, la Courstache a réuni plus de 1100 participants autour de la lutte contre les cancers masculins de la prostate et des testicules. Pour aller plus loin, les organisateurs espèrent maintenant faire labelliser la course pour faire passer le message.

Le millier de participant ont pris le départ près du village à Aubière
Le millier de participant ont pris le départ près du village à Aubière © Radio France - Mickaël Chailloux

Aubière, France

Des moustachus de partout, avec de vraies moustaches ou fausses. A l'occasion de Movember, ces marcheurs étaient réunis devant le gymnase d'Aubière pour participer à cette course caritative nommée La Courstache. Le départ de la première course a été donné à 10 heures sur la route près du collège Joliot-Curie. 10 kilomètres en quatre boucles autour de la ville d'Aubière. Et une victoire finale de Jérémie Peixoto, de l'ASPTT Clermont, club organisateur de la course. 

Le premier objectif de cet événement est bien sûr de récolter des fonds pour lutter contre les cancers masculins. "Il faut démocratiser cette lutte pour que le cancer masculin, de la prostate et des testicules, ne soit plus tabou". Si le cancer des testicules touche 2 000 personnes par an, celui de la prostate touche 70 000 personnes par an. 

Un label en 2019 ? 

Cette victoire locale réjouit Jéremie Thiebaud, directeur de la course et salarié de l'ASPTT. _"O_n lui a demandé s'il voulait bien courir. L'année dernière, il était signaleur. On voulait qu'il fasse un temps pour que le parcours soit légitime et qu'il entraîne avec lui d'autres coureurs aussi forts voir plus forts que lui." L'auvergnat a bouclé le parcours en 31 minutes et 32 secondes. 

Jérémie Peixoto, lors de son arrivée à la Courstache - Radio France
Jérémie Peixoto, lors de son arrivée à la Courstache © Radio France - Mickaël Chailloux

Les deux parcours (5 et 10 km) ont réuni au total 1188 participants, soit 30% de plus que l'année dernière. Ce qui laisse envisager de bonnes perspectives pour cette course caritative, comme obtenir un label officiel de la FFA. "Le juge-arbitre était là, il m'a dit que ça se passait bien. On va corriger les quelques détails qu'il faut, mais rien de méchant." Ce label officiel régional de la Fédération française d'athlétisme va permettre d'allier le sport et la bonne cause.  

Des médecins parmi les participants

C'est dans la course la moins longue, le 5 kilomètres "loisir", qu'on a trouvé beaucoup de curieux, munis de fausses moustaches distribuées par les organisateurs. Des anciens malades ont pris part à la course comme Thierry, qui souhaite que "chaque homme de plus de 55 ans se fasse dépister". Des oncologues du centre Jean-Perrin ont également participé à cette course. C'est le cas de la doctoresse Isabelle Van Praagh-Doreau. "Je pense que l'activité physique associée la prise en charge des malades du cancer est importante. On sait que ça participe au bien-être et aux résultats du traitement" explique-t-elle. 

Les fonds récoltés iront à deux associations : l'Oasis des Dômes (Pôle Santé République) et la Ligue contre le Cancer.