Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pyrénées-Atlantiques : les deux tiers de la population exposés au moustique tigre

C'est le début de la saison estivale, et son lot de moustiques. Les moustiques tigres se sont bien développés dans le département, désormais les deux tiers de la population sont exposées au petit insecte.

Petit et discret, il se propage à toute vitesse dans le département
Petit et discret, il se propage à toute vitesse dans le département © Radio France - Florence Gotschaux

Vous avez peut être commencé déjà à en tuer un qui venait de vous piquer sur votre bras, avec les beaux jours, le moustique tigre a fait son grand retour.

Cette année encore, il va se répandre dans notre département, comme depuis plusieurs années. En effet, il y a cinq ans, seule la ville de Mourrenx était touchée, en 2020, ce sont désormais les deux tiers de la population du département qui sont exposées au moustique tigre et par dessus tout, les grandes agglomérations.

Alors s’il ne représente pas vraiment de risque ici, il peut être un vecteur de propagation de maladies comme la dengue ou le chikungunya, et si une personne revient d’un autre pays avec une de ces maladies, il peut favoriser sa propagation.

Une invasion dans le département

Pour expliquer son expansion dans le département, il faut savoir que le moustique tigre est une espèce qualifiée d'invasive par l'ARS, parce qu'elle prend peu à peu la place des autres moustiques locaux. 

Une espèce qui pond plus rapidement que les autres, environ 200 oeufs tous les douze jours en moyenne, et qu'elle s'adapte à toutes les situations. Elle peut par exemple pondre dans de tout petit récipients comme dans un bouchon de bouteille en plastique renversé.

En plus de ça, avant chaque hiver elles pondent des œufs qui vont tenir, et donc au printemps à leur éclosion, leur propagation repart du point où elle s’est arrêtée l'année précédente.

Mais s'ils se sont autant répandu chez nous, c’est aussi parce qu’ils voyagent, pas forcément d'eux même, mais par l'être humain. Il se faufile dans les voitures et les camions. Comme dans le département, la circulation de voitures et de camions est importante, sa propagation a été facilitée.

Une seule recommandation

Pour limiter sa trop grande expansion, pour éviter des risques sanitaires éventuels et pour qu’on puisse encore profiter de nos balades en plein air, une seule recommandation, il faut retirer toutes les eaux stagnantes de nos balcons, et de nos jardins.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess