Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Arrêt cardiaque : on peut sauver des vies grâce à son portable et aux Bee Gees

mercredi 9 janvier 2019 à 18:03 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Les pompiers du département des Pyrénées-Atlantiques et l'application "Staying Alive" signent en ce début d'année 2019 un partenariat pour sauver des vies avec son téléphone portable grâce à la géolocalisation de tous ceux qui maîtrisent le massage cardiaque.

Captures d'écran de l'application Staying Alive
Captures d'écran de l'application Staying Alive - Staying Alive

Pau, France

Le SDIS 64 a signé une convention avec une application smartphone gratuite. Elle s'appelle "Staying Alive". C'est une application dont l'ambition est de lutter contre les malaises cardiaques qui font plus de 50.000 morts par an. Staying Alive a deux fonctionnalités : la cartographie des défibrillateurs, et surtout le réseau "bon samaritain", la géolocalisation de tous ceux qui maîtrisent le massage cardiaque. 

100 battements par minute

Cette application reprend le titre de la célèbre chanson "Staying Alive" des Bee Gees. Parce que cela signifie "rester en vie", mais aussi parce que le rythme de cette chanson est celui du parfait massage cardiaque : 100 battements par minute.

Il suffit de battre la mesure de cette chanson que l'on a tous en tête, pour avoir le bon rythme, et donc pour que le "secouru" "stay alive". Cette application, c'est un réseau de secouristes, professionnels ou amateurs. Des gens qui connaissent ce geste essentiel de secours. Ils sont déjà 35.000 en France à s'être inscrits. Ce sont les pompiers alertés qui appellent ces bons samaritains, idéalement placés pour intervenir au plus vite.  

Gagner un temps vital

Il faut savoir que lors d'un arrêt cardiaque, on doit réagir dans les quatre premières minutes. Le temps moyen d'intervention des secours est de 10 minutes. Donc pouvoir mobiliser quelqu'un au plus vite pour pratiquer ce geste de maintien en vie est essentiel.