Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Que faire de vos médicaments non-utilisés ou périmés ?

dimanche 4 mars 2018 à 8:21 Par Hélène Fromenty, France Bleu Nord et France Bleu

Les officines du Nord et du Pas-de-Calais ont collecté plus de 800 tonnes de médicaments non-utilisés ou périmés en 2016. Des produits qui pourront être recyclés et transformés en énergie. L'occasion de rappeler les bons gestes à adopter devant votre armoire à pharmacie.

Dans les Hauts-de-France, près de 1300 tonnes de médicaments non-utilisés ont été collectées en 2016.
Dans les Hauts-de-France, près de 1300 tonnes de médicaments non-utilisés ont été collectées en 2016. © Maxppp - LEFEBVRE/PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

Lille, France

Les bons résultats des Hauts-de-France pour le recyclage des médicaments. En 2016, notre région arrive deuxième du classement national, derrière le Limousin, avec 1298 tonnes de produits non-utilisés récoltées.

Dans le Nord-Pas-de-Calais, les pharmacies ont récupéré plus de 800 tonnes de médicaments non-utilisés, soit un peu plus de trois boîtes par habitant. En France, ce sont près de 12 000 tonnes qui ont été collectées. 

Tous ces produits pourront ensuite être recyclés et valorisés énergiquement, sous forme d'électricité ou de chauffage. Mais encore faut-il suivre ces quelques règles. 

1. Identifier les médicaments

La première étape est de différencier, dans votre armoire à pharmacie, les médicaments des non-médicaments. Seuls les médicaments sont collectés par Cyclamed et seront donc recyclés. Ils doivent être non-utilisés, ou périmés. 

On oublie donc les crèmes solaires, les cosmétiques, les lunettes et prothèses, les produits vétérinaires ou encore les thermomètres. Sont aussi exclues les seringues et les aiguilles usagées. 

Si vous avez un doute, l'organisme de collecte propose une application et un moteur de recherche. Des outils qui vous permettent d'identifier si votre produit est un médicament ou non. 

2. Retirer les emballages

Une fois les médicaments mis de côté, il faut absolument retirer les emballages cartons et notices en papier. Vous pouvez les mettre à recycler dans votre propre poubelle de tri sélectif. 

En revanche, Cyclamed reprend les flacons en verre, les blisters, les emballages en aluminium, les tubes de pommade, les aérosols, les sprays...

3. Déposez-les dans votre pharmacie

Dernière étape, mettez tous vos médicaments (sans emballage carton donc) dans un sac, et remettez-les à votre pharmacien ou déposez les directement dans la boîte verte de votre officine. Sachez qu'en France, toutes les pharmacies ont l'obligation de vous reprendre ces produits non-utilisés. 

Un grossiste viendra les récupérer, et les emmènera dans une usine d'incinération où ils seront recyclés. Dans le Nord-Pas-de-Calais, il existe trois sites de transformation : à Saint-Saulve, Labeuvrière près de Béthune et Maubeuge.

Ramener ses médicaments chez son pharmacien, c'est faire un geste pour l'environnement - puisqu'ils ne se retrouvent pas à polluer les eaux ou la nature -et aussi éviter les accidents à la maison.