Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

La maternité de l'hôpital Mémorial de Saint-Lô connait un boum des naissances

lundi 27 novembre 2017 à 10:53 Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin

À la maternité de l’hôpital de Saint-Lô (Manche), on se pose des questions. Depuis cet été, le service enregistre de façon surprenante une hausse sensible des naissances.

MATERNITE
MATERNITE © Maxppp - JOEL PHILIPPON

Saint-Lô, France

Alors que l'on est plutôt dans un contexte national de baisse de la natalité (-3%) et que l’activité diminue continuellement dans les maternités d’Avranches et de Cherbourg. Surprise ! À Saint-Lô, c'est le baby-boom ! Sur quatre mois, la maternité de l’hôpital Mémorial a enregistré une hausse de 25 % du nombre des naissances. Un chiffre qui pose question. Le docteur Pierre Balouet, gynécologue obstétricien , le chef du pôle Chirurgie femme-enfant à l’hôpital Mémorial de Saint-Lô : "Avant 2012 il y avait 1000 accouchements par an, en 2012 avec la fermeture de la maternité de Vire on est passé à 1200, en 2016 avec la fermeture de la maternité privée de Coutances on est passé à 1600 et comme les structures de soins n'ont pas bougé on s'attendait à un maintient avec la baisse de la natalité progressivement visible. Et là on observe une cadence qui nous mettrait à 1800 accouchements par an à la fin de l'année. On ne sait pas ce qui se passe. Il faut voir si le phénomène est durable dans le temps".

Et si Saint-Lô profitait encore de la fermeture de Coutances ?

A Cherbourg, le directeur de l'hôpital public du Cotentin a lui une explication simple, selon Maxime Morin, Saint-Lô va encore "aspirer" pendant quelques années l'ancien flux de la maternité de Coutances : "Quand il y a ces mécaniques de fermetures notamment des maternités c'est jamais quelque chose qui se met en place immédiatement. Sur 2 ou 3 ans les familles ont des stratégies et Saint-Lô a améliorer son service. Il va falloir voir comment se traduit cet impact dans leur territoire mais je pense que l'essentiel est dû et pour quelques année encore à la fermeture de la maternité de Coutances. A Cherbourg on a vu très peu de gens de Coutances venir accoucher chez nous. On est trop loin pour eux".

A Saint-Lô si ça continue il faudra pousser les murs

A Cherbourg, 98% des gens qui habitent le secteur accouchent à l'hôpital de Cherbourg mais depuis 5 ans il y a une baisse de la natalité en France comme en Normandie autour de 3%. Voilà pourquoi il y a 5 ans on était autour de 1800 accouchements par an à Cherbourg et on sera sans doute autour de 1800 à la fin de l'année. La maternité d'Avranches est autour des 1200 accouchements par an mais comme sur Cherbourg cela diminue d'années en années dû à la baisse de la natalité. Si le phénomène de hausse persiste à Saint-Lô l'hôpital n'exclue pas d'agrandir les locaux.