Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Que sait-on de ce nouveau virus chinois qui se propage partout en Asie ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

La Chine a annoncé lundi une troisième victime après la propagation d'un virus respiratoire inconnu et près de deux cents contaminations sur son territoire. Deux cas ont été recensés en Thaïlande, un au Japon et un tout premier en Corée du Sud.

Au Japon, les passagers en provenance de Wuhan doivent transiter par une zone de contrôle à l'aéroport de Narita.
Au Japon, les passagers en provenance de Wuhan doivent transiter par une zone de contrôle à l'aéroport de Narita. © Radio France - JIJI PRESS

La Corée du Sud annonce ce lundi 20 janvier, son premier cas de contamination du nouveau virus respiratoire venu de Chine. Deux cas ont été recensés en Thaïlande, un au Japon et près de deux cents dans la province de Wuhan dans le centre de la Chine. Le virus encore inconnu se propage et l'inquiétude monte à quelques jours du nouvel an lunaire, fixé au 25 janvier, moment où près de 10 millions de chinois en profitent pour voyager partout dans le monde. 

Un nouveau type de coronavirus

Ce virus fait partie de la famille des coronavirus, qui peuvent provoquer divers types de maladies, du simple rhume au SRAS pour "syndrome respiratoire aigu sévère", responsable en 2003 de plus de 650 morts dans le monde, dont deux contaminations en France. Une cellule de l'Institut Pasteur travaille en ce moment à définir sa carte d'identité génétique. La maladie est apparue sur un marché de Wuhan dans le centre de la Chine, où l'on vend aussi des oiseaux, des serpents ou des lapins. 

Cette nouvelle maladie, observée pour la première fois fin décembre en Chine, se caractérise par un syndrome respiratoire, une forme de pneumonie et des symptômes proches de la grippe.

"Pas d'inquiétude pour le moment"

Ce virus est sous haute surveillance dixit Jean-Claude Manuguerra, virologue responsable de la cellule d'intervention biologique d'urgence à l'Institut Pasteur : "Pour l'instant, on n'a pas d'infection du personnel soignant, alors qu'on avait beaucoup de soignants infectés avant la découverte du SRAS en 2003. C'est un virus qui a l'air de peu se transmettre d'homme à homme, d'être moyennement virulent." 

Même si le virus pourrait arriver chez nous par avion, le scientifique se veut rassurant : "Depuis 2003 on a fait beaucoup de progrès, dans des pays comme la France la prise en charge des patients pour le SRAS et le MERS (son cousin du Moyen-Orient) est mise en place. Tout est calqué sur le même modèle, on est préparés."

Par mesure de précaution, les Etats-Unis filtrent les vols en provenance de Wuhan à l’aéroport de San Francisco et à l’aéroport John-F.-Kennedy de New York ainsi qu’à celui de Los Angeles, où sont assurées de nombreuses correspondances. Même chose au Japon, où les voyageurs en provenance de Wuhan doivent se déclarer à un agent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu