Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Rappel de 2.000 boîtes de lait infantile Premibio

jeudi 26 avril 2018 à 21:14 Par Viviane Le Guen, France Bleu

L'entreprise de fabrication de laits infantiles Premibio a décidé de rappeler, par précaution, 2.000 boîtes de lait infantile Prémilait 1er âge, commercialisées à partir d'octobre 2017. Elles pourraient être contaminées par des entérobactéries, susceptibles de provoquer des infections.

Premibio rappelle 2.000 boîtes de lait infantile Prémilait 1er âge.
Premibio rappelle 2.000 boîtes de lait infantile Prémilait 1er âge. © Maxppp - Jean-François FREY

Après Lactalis, c'est au tour de Premibio de rappeler, par précaution, 2.000 boîtes de lait infantile Prémilait 1er âge. L'entreprise estime qu'il existe un possible "risque de contamination par des entérobactéries de type Enterobacter sakazaki."

Consulter un médecin en cas de fièvre persistante

"En accord avec la Préfecture de la Vendée" la marque a donc décidé "de procéder au retrait et rappel de boîtes de poudre de lait infantile Prémilait 1er âge appartenant au lot n°257 (numéro indiqué sous la boîte) et portant la date limite d'utilisation optimale (DLUO) 14-09-2020", peut-on lire sur le site de la DGCCRF.

Les autorités sanitaires recommandent aux parents qui disposeraient encore de boîtes de lait infantile correspondant à ce numéro de lot de ne plus les utiliser, qu'elles soient neuves ou déjà entamées. 

"Aucun cas d'infection à Enterobacter Sakazakii n'a été rapporté aux autorités sanitaires à ce jour", souligne la DGCCRF. Toutefois, l'apparition d'une fièvre persistante chez l'enfant dans les 15 jours suivant la consommation de ce produit doit conduire les parents à consulter un médecin dans les meilleurs délais.

A la suite de la découverte de salmonelle dans du lait infantile produit par l'entreprise Lactalis,  la Direction générale de l'alimentation a mis en oeuvre en janvier dernier un plan de contrôles des établissements fabriquant des poudres de produits laitiers.