Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réanimations : "Un vrai socle, une vraie spécificité à défendre"

-
Par , France Bleu RCFM

La grève des "réas" devrait être très suivie en Corse. Même si les grévistes sont réquisitionnés pour des raisons évidentes, les revendications sont plus que jamais d'actualité. Nathalie Romani, cadre de santé de la réanimation de l'hôpital d'Ajaccio soutient ce mouvement.

Une partie du service de réanimation du CH de la Miséricorde à Ajaccio, en grève le 11 mai 2021
Une partie du service de réanimation du CH de la Miséricorde à Ajaccio, en grève le 11 mai 2021 © Radio France - Olivier Castel

Invitée de la rédaction de RCFM, cette ancienne infirmière de réanimation est de tout cœur avec ses équipes. La reconnaissance de ce qu'implique le travail d'infirmier ou d'aide-soignant de réanimation est le point principal des revendications de cette grève. 

La crise sanitaire a dévoilé plus que jamais les difficulté à entrer rapidement dans le bain, pour des nouveaux arrivants. Avec cette mobilisation, les personnels souhaitent qu'enfin la spécificité soit non-seulement reconnue sur le plan pécuniaire, avec une revalorisation de l'indice, mais aussi enseignée, dans les modules de formation. Chose qui n'est plus du tout le cas depuis 2009.

"Nous sommes amenés à recruter tous les ans des infirmiers, et on a bien vu avec le COVID que c'était compliqué de s'inventer du jour au lendemain infirmière ou infirmier de réanimation. Il y a une vraie spécificité à défendre, un vrai profil à défendre. Ce 11 mai restera à mon avis mémorable, c'est la première fois qu'on parle d'aussi près de la réanimation", estime Nathalie Romani. 

Une pétition est lancée par la réanimation d'Ajacico pour défendre les revendications, et a déjà reçu environ 2000 signatures. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ecouter l'invitée en intégralité :

INVITEE DE LA REDACTION : Nathalie Romani, cadre de santé, réanimation CH Ajaccio

Un lit "armé" à la réanimation de l'hôpital d'Ajaccio
Un lit "armé" à la réanimation de l'hôpital d'Ajaccio © Radio France - Olivier Castel
Un moniteur de contrôle des constantes vitales à la réanimation du CH d'Ajaccio
Un moniteur de contrôle des constantes vitales à la réanimation du CH d'Ajaccio © Radio France - Olivier Castel
Choix de la station

À venir dansDanssecondess