Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Reblochons contaminés : pas de bactérie retrouvée pour l'instant dans les fromages Chabert

mardi 5 juin 2018 à 9:05 Par Nelly Assénat, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

La bactérie Escherichia Coli qui a rendu malade des enfants ayant consommé du reblochon, n'a été retrouvée ni dans le fromage de la fromagerie Chabert (Haute-Savoie), ni dans le lait ayant servi à sa fabrication, a indiqué lundi soir l'interprofession. D'autres analyses vont être faites.

D'autres analyses vont être effectuées
D'autres analyses vont être effectuées © Maxppp -

La bactérie Escherichia Coli O26, qui a rendu malade des enfants ayant consommé du reblochon, n'a été retrouvée à ce jour ni dans le fromage de la fromagerie Chabert (Haute-Savoie) , ni dans le lait ayant servi à sa fabrication, a indiqué hier soir lundi l'interprofession.  

En fin de semaine dernière Santé Publique France avait annoncé la mort de l'un des 14 enfants suivis pour une contamination à la bactérie Escherichia Coli O26. On ne pouvait "ni écarter ni affirmer" que ce décès soit lié à la consommation de reblochon soupçonné d'être contaminé.

Les analyses sont négatives concernant la bactérie E-Coli (...) mais ça ne veut pas dire qu'il n'y en a pas" - Bruno Mathieu, responsable de la maîtrise sanitaire du syndicat interprofessionnel du reblochon

"Aujourd'hui, toutes les analyses qui ont été effectuées par la fromagerie Chabert sont négatives, tant sur le lait que sur le fromage", a déclaré à l'AFP Bruno Mathieu, responsable de la maîtrise sanitaire du syndicat interprofessionnel du reblochon. 

Il explique que les analyses sont faites en deux temps: "une analyse est faite au laboratoire vétérinaire départemental ensuite c'est envoyé à VetAgro Sup (école vétérinaire de Lyon) et là, pour le moment, rien n'a été confirmé". "Ça ne veut pas dire qu'il n'y en a pas", a toutefois précisé M. Mathieu à propos de la présence de cette bactérie, car les laboratoires sont dotées de "méthodes analytiques qui ne sont pas normalisées" au niveau européen et peu sensibles.  

L'interprofession laitière a donc missionné une dizaine d'études pour améliorer les performances d'analyse.

D'autres fromages Chabert rappelés la semaine dernière

Parmi les 14 enfants concernés par l'enquête de Santé publique France, six ont été infectés par une même souche de la bactérie, et on sait avec certitude qu'ils ont consommé du reblochon incriminé.  La fromagerie familiale Chabert, qui fabrique ce reblochon, avait annoncé vendredi dernier le rappel de nouveaux lots "par mesure de précaution", après deux précédents rappels les 11 et 14 mai.  

Il s'agit des demi reblochons (estampille FR 74.289.050 CE) et du fromage LeTartiflard (un fromage de Savoie au lait cru, estampille FR 74.096.050 CE - FR 74.303.050 CE).  Les autorités demandent aux personnes qui détiendraient les fromages concernés de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente où ils ont été achetés.